vendredi, juin 14

Taïwan affirme avoir détecté 28 avions de l’armée chinoise au-delà de la ligne médiane

Selon le ministère taïwanais de la Défense, 20 avions détectés le 17 septembre ont franchi la ligne médiane séparant Taïwan de la Chine continentale, pénétrant dans la zone de défense aérienne de l’île au sud-est et au sud-ouest.

Vingt-huit avions militaires ont été détectés près des côtes de Taïwan le 17 septembre, la plupart traversant la ligne médiane du détroit, ont indiqué les autorités de l’île.

Selon le ministère taïwanais de la Défense, 20 avions détectés ont franchi la ligne médiane séparant Taïwan de la Chine continentale, pénétrant dans la zone de défense aérienne de l’île au sud-est et au sud-ouest.

Le ministère a également déclaré que la Chine mène « des exercices à longue portée et des entraînements », ajoutant surveiller la situation avec des avions et navires de patrouille.

La Chine considère Taiwan comme une partie de son territoire, sa 23ème province. Les relations entre la Chine et Taiwan se sont envenimées en 2016 avec l’arrivée à la tête de l’île de Tsai Ing-wen, partisante de l’indépendance de Taiwan.

La Chine a intensifié ces dernières années les pressions politiques et militaires sur l’archipel, à la suite de visite de dirigeants américains dans l’île. Des avions militaires font ainsi régulièrement des incursions dans la zone d’identification de défense aérienne (Adiz) de Taïwan.

L’Adiz, à ne pas confondre avec l’espace aérien d’un pays, englobe une zone beaucoup plus large dans laquelle tout appareil étranger est censé s’annoncer aux autorités aériennes locales.

L’Adiz de Taïwan chevauche une partie de celle de la Chine et inclut même une portion du continent. Dernièrement, Taipei a fait état d’un nombre croissant d’incursions d’avions et de navires chinois.

Lire aussi : La Chine accusée de «harcèlement militaire» par Taïwan

La Chine avait déclaré que ses troupes étaient en « alerte maximale » après le passage dans le détroit de Taïwan de deux navires appartenant aux Etats-Unis et au Canada au début du mois.

Entre le 13 et le 14 septembre, Taipei avait déclaré avoir détecté 68 avions et 10 navires de l’armée chinoise. Ces appareils se dirigeaient vers le Pacifique occidental pour rejoindre le porte-avions chinois Shandong dans le cadre d’un entraînement, selon le ministère taïwanais de la Défense.

Le Shandong, un des deux porte-avions opérationnels de la flotte chinoise, a été détecté le 11 septembre à environ 60 milles nautiques (111 kilomètres) au sud-est du point le plus méridional de l’île.

En avril 2023, la Chine avait mené des exercices militaires simulant un encerclement de l’île, après une rencontre entre la présidente taïwanaise et le président de la Chambre des représentants américaine Kevin McCarthy en Californie.

Taïwan avait alors détecté 71 avions de combat en 24 heures, égalant un déploiement record atteint en décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *