Dans une interview accordée à l’agence de presse Xinhua, Sonia Bressler, Docteur en philosophie et épistémologie a fait part de ses impressions sur la Chine et l’Asie, en marge de la Conférence sur le dialogue des civilisations asiatiques (CDCA) qui se tiendra en mai prochain à Beijing en Chine.

Pour cette dernière, « en Asie, dans les pays que j’ai visités, on ressent une énergie vitale absolue. Tout bouge, tout se transforme. Du passé au futur (et du futur au passé), le présent est une continuité permanente. Chaque individu apporte une force exceptionnelle à cet engrenage magnifique qui s’appelle l’Asie ».

Forte de ces expériences dans la région asiatique, elle a assuré qu’il « faut comprendre que l’Asie ne doit pas chercher à fonctionner comme l’Occident (…) L’Asie doit montrer ses différences et en faire une force de sa diversité ».

Concernant la Chine, l’enseignante-chercheuse a estimé que « la Chine d’hier à aujourd’hui est un monde en soi, un monde à part, à la fois très proche et très différent du monde occidental ».

Pour cette dernière, « la civilisation chinoise est la plus ancienne de notre planète, en disant cela, nous devrions comprendre que nous avons tout à apprendre d’elle », a-t-elle souligné.

« C’est incroyable de voir la diversité de la Chine, de découvrir cette immensité qui recouvre ‘milles’ trésors que sont les coutumes locales. Chaque visage, chaque rencontre est unique. La Chine est cette mosaïque de cultures, de savoirs mais aussi de saveurs… »

Sonia Bressler