Une cérémonie de signature d’un Accord de coopération économique et technique entre le Gouvernement de la République de Madagascar et la Chine s’est déroulée au Ministère des Affaires étrangères, Le 15 juin 2021.

Guo Xiamei et Dr Tehindrazanarivelo Djacoba A.S. Oliva

Cet accord est constitué d’un don sans contrepartie d’un montant 90 millions de yuans (11,7 M€), qui servira à financer des projets à déterminer par les deux Gouvernements. «Ce don vise à soutenir les efforts du Gouvernement malagasy dans le cadre de la reprise économique post-Covid-19», a indiqué le Ministère malgache des affaires étrangères.

«Cet Accord traduit l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre Madagascar et la Chine», selon le ministère. De son côté, le Chef de la diplomatie malagasy, Dr Tehindrazanarivelo Djacoba A.S. Oliva, le soutien de la Chine à Madagascar «mérite d’être salué car il vient en appui aux efforts du Gouvernement malagasy dans la mise en œuvre de projets structurants et concrets en faveur de l’amélioration de la vie quotidienne de la population malagasy et d’un développement durable et partagé de Madagascar».

«Félicitations à la signature de l’Accord de coopération économique et technique sino-malagasy!», a écrit l’Ambassade de Chine à Madagascar, sur les réseaux sociaux. Cette dernière a indiqué que ce nouvel accord est «un nouveau fruit de coopération bilatérale» entre la Chine et Madagascar.

De son côté, Guo Xiaomei, ambassadrice de Chine à Madagascar, «la Chine reste aux côtés de Madagascar dans lamise en œuvre de l’IEL du Président Rajoelina, dans les domaines des infrastructures, de la santé publique, de l’éducation, et de la lutte contre le Covid-19 pour un résultat économique et social encourageant».

L’ambassade a indiqué que «la Chine mène la coopération internationale au développement en suivant le principe de la recherche du plus grand bien et des intérêts partagés, et elle espère que les pays en développement réalisent un développement plus rapide en tirant profit des opportunités et avantages offerts par un développement ouvert».

«Fidèle au principe du bénéfice mutuel et du gagnant-gagnant, la Chine offre autant d’assistance que possible aux autres pays en développement tout en tenant compte de leurs intérêts et de leurs besoins», a écrit la représentation diplomatique de la Chine à Madagascar.

«Dans ses coopérations internationales au développement, la Chine ne s’ingère pas dans la recherche par les autres pays d’une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales, ne s’ingère pas dans leurs affaires intérieures, ne leur impose pas sa propre volonté, n’y assortit pas de condition politique quelconque, et ne recherche pas d’intérêts politiques égoïstes», a assuré l’ambassade de Chine.