L’Angola devrait bénéficier d’un nouveau financement de 11 milliards de dollars (9,46 mds €), de la part de la Chine, d’après l’Africa Monitor.

D’après ce site d’information, le nouveau financement devrait être accordé sous la forme d’une ligne de crédit, permettant au gouvernement angolais de financer environ 78 projets de développement, principalement dans le secteur des infrastructures.

Ce nouvel accord conclu entre les deux pays a été place hors du cadre de la plateforme du Forum sur la coopération Chine-Afrique. Le document devrait être signé lors de la prochaine visite du président Joao Lourenço en Chine, le 12 octobre prochain.

L’Angola fera partie des pays africains sélectionnés dans le montant global de l’investissement de 60 milliards de dollars, annoncé par Xi Jinping, en septembre. En marge du FOCAC 2018, le ministre des Finances angolais, Archer Mangueira, avait annoncé que la dette de son pays envers la Chine s’élevait à 23 milliards de dollars.

Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1983, qui se sont renforcées depuis 2002, lorsque la Chine a accordé des fonds à l’Angola pour récupérer et construire des routes, des voies ferrées, des aéroports et d’autres infrastructures structurantes.

Au premier trimestre 2018, les chiffres d’affaires entre les deux pays ont augmenté de 22,4%, ayant atteint 6,80 milliards de dollars (5,85 mds €). Au cours de cette période, la Chine a vendu des produits à l’Angola évalués à 481 millions de dollars (414 M€) et acheté des biens estimés à 6,32 milliards de dollars (5,4 mds €).

En 2017, le commerce entre l’Angola et la Chine a augmenté de 43,42% à 22,34 milliards de dollars (19,3 mds €), la Chine a acheté des marchandises en Angola d’une valeur de 20.047 USD et ayant vendu des biens d’un montant de 2297 millions de dollars (1975,4 M€).