Le tourisme chinois et les industries du secteur ont affiché une croissance plus rapide en termes de valeur ajoutée en 2017.

Ainsi, la valeur ajoutée du secteur s’est élevée à 3.720 milliards de yuans (484 milliards d’euros) en 2017, soit une hausse de 12,8% en glissement annuel, contre 9,9% en 2016, a annoncé le Bureau d’Etat des statistiques (BES).

Ce secteur a représenté 4,53% du PIB chinois en 2017, soit 0,08 point de pourcentage de plus qu’en 2016.

Selon un rapport sur le tourisme entrant et sortant en Chine, les voyages à l’étranger des chinois dépasseront de 100 millions les voyages entrants au cours des cinq prochaines années.

Pour les rapporteurs, des politiques plus libérales en matière de visas sont nécessaires pour améliorer la situation. Le document a été publié conjointement par le Centre pour la Chine et la mondialisation et Ctrip, un fournisseur de services de voyages en ligne chinois majeur.

Selon eux, il est « urgent d’effacer ce déséquilibre, et il est nécessaire de réformer le processus de demande de visa de touriste chinois, car cela aura une influence directe sur la réduction du déficit commercial du tourisme », a ajouté le rapport.

D’après les données de Ctrip, le nombre de touristes chinois qui passeront leurs vacances de la Fête du Printemps à l’étranger atteindra 7 millions.

Face à la conjoncture économique actuelle, le pays devra remédier à la pénurie de touristes entrants, si son secteur touristique veut être compétitif sur le marché mondial, a assuré Liang Jianzhang, président et PDG de Ctrip.

De son côté, Xi Weihang, cadre supérieur chez Ctrip, a indiqué que «la difficulté d’obtenir des visas de touristes chinois constitue le premier obstacle pour les touristes étrangers venant en Chine».

Enfin le rapport a préconisé la mise en place des plates-formes de demande de visa en libre-service, avec l’aide de groupes locaux, afin de compléter les plates-formes d’information. Le but est de simplifier le processus de demande et d’améliorer les activités de promotion dans les pays étrangers, afin d’attirer plus de touristes en Chine.