« La Chine n’a jamais été absente lorsqu’il s’agit de soutenir l’Afrique, et résoudra la question de la dette par le biais de consultations amicales avec les pays africains », a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Zhao Lijian, porte parole MAE

Zhao Lijian a réagit à ce qu’il qualifie de « fausses accusations de certains pays occidentaux contre la Chine de ne pas participer pleinement à l’Initiative de suspension du service de la dette du Groupe des 20 et de ne pas aider les pays africains à réduire leur fardeau de la dette ».

Ce dernier a indiqué que « la Chine attachait une grande importance à la suspension et à l’allégement de la dette en Afrique et s’était engagée à mettre pleinement en œuvre l’initiative d’allégement de la dette du G20 ».

La diplomatie chinoise a assuré que « la Chine a annoncé d’importantes mesures pour alléger la dette africaine lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19 ».

Lire aussi : Beijing envisage un allègement de la dette des pays africains

« Nous suivons le consensus atteint par les dirigeants de la Chine et de l’Afrique et l’Initiative de suspension du service de la dette du G20 et répondons activement aux préoccupations de la partie africaine », a assuré Zhao Lijian.

Ce dernier a ajouté que la Banque d’import-export de Chine, en tant que créancier bilatéral officiel, avait signé des accords de suspension de la dette avec onze pays africains et que les créanciers non officiels étaient également parvenus à un consensus sur l’allégement de la dette avec certains pays africains.

La Chine va exempter 15 pays africains des prêts sans intérêt dus d’ici la fin de 2020, et continuera à encourager la communauté internationale, en particulier le G20, pour prolonger davantage la durée de la suspension de la dette.

Lire aussi : La Chine, premier créancier des pays pauvres

Les dettes détenues par les institutions financières multilatérales et les créanciers commerciaux représentent plus des trois quarts de la dette extérieure totale des pays africains, a-t-il indiqué lors d’un point presse.

« La coopération de la Chine avec l’Afrique n’interfère jamais dans les affaires intérieures des pays africains et aucune condition politique n’y est jamais attachée. Ce sont les principes que nous défendons lorsque nous traitons les problèmes de la dette de l’Afrique. L’étiquette du piège de la dette ne peut pas être attribuée à la Chine », a-t-il déclaré.

« La Chine a toujours soutenu l’Afrique. Le pays est prêt à renforcer la communication et la coordination avec les pays africains et à résoudre le problème de la dette par le biais de consultations amicales », a souligné Zhao Lijian.