Selon certains médias, le navire de guerre sera lancé officiellement à la fin de l’année 2020 ou début 2021.

Le Shandong est le deuxième porte-avions de l’Armée populaire de libération, après le Liaoning, et le premier 100% Made By China.

D’après la revue Ordnance Industry Science Technology, un magazine basé à Xi’an, un quai du chantier naval de Jiangnan, à Shanghai, a été vidé en juin après que des sections de coque de ce que l’on pense être le troisième porte-avions du pays ont été amenées pour assemblage final.

La revue se base sur des photos prises par des résidents locaux et des images satellitaires commerciales largement diffusées sur les réseaux sociaux. Selon des photos prises début septembre, le navire de guerre a pris forme, avec seulement le bulbe d’étrave manquant, selon le rapport.

Si tout se passe bien, le troisième porte-avions devrait être achevé en novembre ou décembre, puis être lancé d’ici la fin de l’année avant d’être équipé, ont assuré les journalistes de Ordnance Industry Science Technology.

Li Jie, un expert naval basé à Beijing, a indiqué que la date de lancement devrait être décidée en fonction de l’avancement réel de la construction. Ce dernier a expliqué au quotidien Global Times que le lancement peut « se produire d’ici la fin de l’année, cela pourrait également avoir lieu au début de 2021, ce qui est plus probable, si la construction se déroule comme prévu ».

Contrairement au Shandong, le deuxième porte-avions chinois, ce troisième engin a utilisé « une méthode de construction plus avancée dans laquelle de grandes sections de coque ont été construites à différents endroits puis ont été envoyées au site d’assemblage final », a rapporté Ordnance Industry Science Technology, notant que cette méthode permettait de raccourcir le temps de construction.

Li Jie a expliqué qu’après la construction séparée des sections de coque, certains travaux d’aménagement seront menés à l’avance avant l’assemblage final, ce qui réduira également le temps total d’équipement.

Sur la base de mesures approximatives, Ordnance Industry Science Technology a estimé que ce troisième transporteur devrait mesurer environ 320 mètres de long, et dépasser les 305 mètres du Shandong.

Si ces mesures sont réelles, « cela signifie que le troisième porte-avions aura sûrement un déplacement complet de plus de 80 000 tonnes, ce qui en fera un porte-avions lourd. En comparaison, les deux premiers porte-avions chinois, le Liaoning et le Shandong, ont des déplacements complets d’environ 60 000 tonnes et sont considérés comme des porte-avions de taille moyenne », selon des observateurs cités par la revue.