Le secteur laitier chinois a connu une croissance de 83 milliards de dollars (74,7 mds €) en 2018 à 87 milliards de dollars (78,3 mds €) en 2019 et devrait croître à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 6,1% entre 2019 et 2024.

Alors que le secteur continue d’évoluer, GlobalData, leader des données et des analyses, a mit en évidence les cinq principales tendances d’innovation qui devraient avoir un impact sur le marketing et les ventes de produits laitiers dans le pays.

Ainsi, les entreprises chinoises investissent dans des fermes laitières et des capacités de transformation. Par exemple, la société chinoise Yili a acquis la deuxième plus grande coopérative laitière néo-zélandaise Westland en 2019, afin de fournir des produits laitiers importés à un prix supérieur.

Cette acquisition représente 16% des consommateurs chinois, qui sont prêts à dépenser sur l’extrémité supérieure de la fourchette de prix pour des produits laitiers innovants et de qualité, selon une récente enquête de GlobalData.

Sumit Chopra, directeur de la recherche sur les consommateurs chez GlobalData, a expliqué que « le marché des produits haut de gamme continuera à prospérer sous les arguments de vente tels que le bio, la santé et la nutrition, ce qui suffit à la demande accrue des consommateurs soucieux de leur santé ».

Les consommateurs chinois réévaluent leur dépendance aux produits d’origine animale et explorent des sources durables de protéines. Ainsi, 27% des acheteurs chinois achetant des produits laitiers alternatifs à base de plantes.

À mesure que ce nombre augmente, les fabricants de produits laitiers deviennent de plus en plus «curieux des plantes» et développent de nouveaux produits pour répondre à ce besoin. Par exemple, en mai 2020, la société française Nestlé a annoncé une série d’investissements pour améliorer ses offres à base de plantes et renforcer encore son empreinte en Chine.

Les produits d’origine animale comme le lait de chèvre et le lait de chamelle sont plus attrayants comme alternatives au lait de vache, car 68% des consommateurs chinois les trouvant « assez / très attrayants », car ils offrent un choix différent à base de produits laitiers tout en offrant les avantages nutritionnels des animaux.

En résonance avec l’énorme demande de lait alternatif en Chine, Eurasia Investment du Kazakhstan a créé une usine laitière de lait de chamelle en Chine avec l’intention de lancer du lait de jument en poudre.

De plus, le comportement de grignotage sain a tendance à se produire entre le petit-déjeuner et le déjeuner, le secteur laitier chinois veut cibler cette occasion pour proposer des produits de consommation avec des choix plus sains, nourrissants et satisfaisants sur le pouce dans des formats d’emballage portables.

En ligne avec la consommation sur le pouce de la génération Y, la marque suédoise The Original Oatly! a lancé une «boisson de récupération» à base de lait d’avoine, avec une brique en forme de larme vers le haut, permettant aux gens de consommer partout et en tout lieu proprement.

Le désir de nouveauté et de surprise est évident chez les consommateurs chinois. Ils sont 37% des acheteurs à rechercher des saveurs de produits laitiers inhabituelles, nouvelles et «à la mode».

Récemment en Chine, Mengniu Dairy Co., Ltd. a lancé Mengniu «BIO-V2», un lait fermenté aromatisé qui apporte une saveur de pêche blanche au lait fermenté pour une expérience de saveur inhabituelle.

Sumit Chopra a expliqué que « les tendances d’innovation que nous observons cette année sur le marché laitier chinois mettent les fabricants traditionnels du pays au défi de satisfaire une gamme de demandes des consommateurs en leur offrant des produits aux expériences fonctionnelles et sensorielles uniques ».