Le gouvernement chinois a exhorté les États-Unis à « cesser de faire avancer un projet de loi relatif au Tibet et à cesser d’utiliser les questions liées au Tibet pour s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine », a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Geng Shuang a déploré la présentation par des législateurs américains à la Chambre des représentants d’une proposition de « Loi sur la politique et le soutien au Tibet 2019 ».

« La loi viole gravement les normes de base régissant les relations internationales, s’ingère grossièrement dans les affaires intérieures de la Chine et envoie un signal sérieusement erroné aux forces séparatistes de l’indépendance tibétaine », a indiqué le porte-parole lors d’un point de presse.

Ce dernier a assuré que la Chine s’opposait fermement à cette décision. « Les affaires tibétaines sont purement des affaires intérieures de la Chine et ne permettent aucune ingérence étrangère », a-t-il souligné.

Il a exhorté les États-Unis à reconnaître pleinement la haute sensibilité des questions liées au Tibet et à cesser d’utiliser ces questions pour s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine.