La Chine a annoncé la mise en place de représailles contre quatre médias américains présents dans le pays asiatique, après des mesures similaires prises par les Etats-Unis contre des organes de presse chinois.

Les agences Associated Press (AP) et United Press International (UPI), la Columbia Broadcasting System (CBS) ainsi que la National Public Radio (NPR) devront fournir dans un délai de sept jours sous forme écrite, des informations concernant leur personnel, leurs finances, leurs activités et leurs biens immobiliers en Chine, a indiqué devant la presse Zhao Lijian, un porte-parole de la diplomatie chinoise.

Ce dernier a fait cette annonce, en réponse à la décision par les Etats-Unis le 22 juin que la Télévision centrale de Chine, le Quotidien du Peuple, le Global Times et le China News Service avaient été désignés comme missions étrangères aux Etats-Unis.

« Les mesures susmentionnées de la Chine sont des contre-mesures tout à fait nécessaires et réciproques en réponse à l’oppression déraisonnable exercée par les Etats-Unis contre les filiales de ces médias chinois aux Etats-Unis », a déclaré Zhao Lijian, soulignant que les mesures de la Chine étaient une défense entièrement justifiée.