« La Chine a terminé les préparatifs nationaux pour la mise en oeuvre de l’accord de Partenariat économique global régional » (Regional Comprehensive Economic Partnership, RCEP), a annoncé Ren Hongbin, vice-ministre chinois du Commerce.

Cet accord va entrer en vigueur le 1er janvier 2022 et devrait permettre aux quinze pays signataires de commercer librement. Le RCEP est d’ailleurs l’accord le plus important du monde, signé en novembre 2020.

Ses membres incluent la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et 10 autres pays asiatiques. La population totale, la taille de l’économie et le volume commercial des 15 pays membres représentent 30% du total mondial.

La Chine a pris l’initiative de ratifier l’accord et de soumettre l’instrument de ratification au secrétariat de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) au cours de l’année 2021.

Pour Ren Hongbin, la Chine est prête à remplir un total de 701 obligations contraignantes dans le cadre de l’accord. Car selon lui, « la mise en oeuvre de l’accord marque une nouvelle étape dans l’ouverture de la Chine ».

«Les entreprises pourront profiter des avantages du RCEP dès le début de l’année prochaine», a déclaré le ministre néo-zélandais chargé du Commerce et de la Croissance des exportations, Phil Twyford. «Le RCEP renforcera les relations commerciales de l’Australie avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN)», ont indiqué dans un communiqué commun la ministre des Affaires étrangères australienne, Marise Payne, et le ministre du Commerce, du tourisme et de l’investissement, Dan Tehan.

D’ailleurs, les quinze pays membres de l’accord RCEP abritent 2,27 milliards de personnes, avec un produit intérieur brut total de 26.000 milliards de dollars et des exportations totales de 5.200 milliards de dollars, ce qui représente environ 30% du total mondial.

En 2020, la valeur totale du commerce de la Chine avec les 14 autres membres du RCEP a atteint 10 220 milliards de yuans (1416 milliards d’euros), soit 31,7% du total des importations et exportations de la Chine au cours de cette période.

Entre janvier et novembre 2021, la valeur totale des importations et exportations de la Chine depuis et vers les 14 autres membres du RCEP a atteint 10 960 milliards de yuans, soit 31 % de la valeur totale du commerce extérieur de la Chine.

Selon l’Administration générale des douanes, la Chine a pris des mesures pour faciliter davantage le commerce avec les autres membres du RCEP, dont informer les entreprises des procédures d’import-export concernées et promouvoir la reconnaissance mutuelle des opérateurs économiques agréés (OEA) avec cinq membres du RCEP.

L’administration chinoise a indiqué que le système des OEA, lancé par l’Organisation mondiale des douanes, vise à faciliter le dédouanement des entreprises grâce à l’authentification par les autorités douanières des entreprises ayant un niveau élevé de conformité juridique et de sécurité, ainsi qu’un statut de crédit élevé.

La Chine a signé des accords mutuels sur les OEA avec cinq des dix membres du RCEP qui avaient déjà adopté le système des OEA, tout en cherchant des accords similaires avec les cinq autres, d’après l’administration générale des douanes.