Le président Xi Jinping a doublé l’engagement de la Chine envers son grand projet de politique étrangère, l’Initiative la Ceinture et la Route, mais les analystes sont partagés sur la durabilité de ces investissements dans un contexte de dette croissante dans le pays.

«La Chine harmonisera davantage ses politiques, règles et normes avec les partenaires [de l’Initiative de la ceinture et de la route] et approfondira sa coopération efficace avec eux dans les domaines des infrastructures, de l’industrie, du commerce, de l’innovation scientifique et technologique, de la santé publique et des échanges interpersonnels», a déclaré Xi Jinping, dans son discours au Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Lire aussi : Les entreprises publiques creusent la dette

Cependant, alors que la croissance de la Chine a ralenti et que le fardeau de la dette intérieure a augmenté en raison de la pandémie de coronavirus, des questions ont été soulevées: est-ce que la Chine devra ralentir ses engagements internationaux dans les prochaines années, en particulier son financement de projets de ceinture et de route?

Si la Chine n’abandonnera en aucun cas les projets de financement, elle pourrait réduire ses prêts, à la fois en raison des besoins intérieurs et des mesures visant à garantir la durabilité des prêts futurs, ont déclaré des analystes.