Le premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré qu’il s’attend à ce que l’activité économique dans le pays puisse revenir à une fourchette raisonnable l’année prochaine, après l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la croissance du PIB en 2020.

«L’économie chinoise peut connaître une croissance positive cette année, et nous prévoyons que les opérations (économiques) de l’année prochaine pourront revenir à une fourchette raisonnable», a déclaré le Premier ministre Li Keiqiang, lors d’une conférence de presse avec les dirigeants de six grandes organisations économiques et financières internationales, dont la Banque mondiale et Fonds International Monétaire.

L’économie de la Chine, deuxième en importance au monde, a progressé de 0,7% au cours des neuf premiers mois de 2020 par rapport à l’année précédente, tandis que le PIB du troisième trimestre a augmenté de 4,9% d’une année sur l’autre.

« Nous continuerons à élargir l’ouverture, et nous ne rechercherons absolument pas un excédent commercial », a ajouté Li Keqiang, insistant sur le fait que la Chine mettrait un accent égal sur les importations et les exportations et voulait parvenir à une balance commerciale.

La Chine permettra à la consommation de jouer un «rôle directeur», tandis que l’investissement jouera un «rôle efficace», a-t-il ajouté.

La Chine a dévoilé cette année une stratégie de «double circulation» pour réduire sa dépendance vis-à-vis des marchés étrangers et de la technologie dans son développement à long terme, un changement provoqué par une rupture croissante avec les États-Unis.

La Chine a déclaré qu’il s’appuierait principalement sur la «circulation interne» – le cycle domestique de production, de distribution et de consommation – pour son développement, soutenu par l’innovation et les améliorations de l’économie.

Dans une déclaration publiée par le ministère chinois des Affaires étrangères avant la conférence de presse «1 + 6», Li Keqiang a déclaré que la Chine maintiendrait une politique macroéconomique continue et stable, adopterait davantage de mesures de réforme et favoriserait le retour de l’activité économique à une fourchette raisonnable.

Lors de sa table ronde avec les six institutions, qui comprennent également l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Li Keqiang a déclaré que la Chine continuerait de mettre en œuvre une politique budgétaire active et une politique monétaire stable, selon le déclaration.