Les entreprises appartenant à l’État chinois ont vu leurs actifs augmenter alors que le gouvernement fait pression pour alléger la dette.

Les actifs des entreprises d’État chinoises (SOE), hors secteur financier, ont augmenté de 11,2% en 2019, alors que le Conseil d’État s’était engagé à faire avancer la réforme de la propriété mixte et à accélérer la restructuration du secteur sujet à des problèmes de dette.

Les entreprises publiques non financières chinoises disposaient d’actifs de 233,9 billions de RMB (32 milliards d’euros) à la fin de l’année 2019, selon le dernier examen annuel du secteur que le Conseil d’État.

Le secteur avait un passif total de 149,8 billions de RMB (20 mds €), ce qui lui confère un ratio passif/actif de 64%, presque inchangé par rapport à la fin de 2018, a déclaré le site d’information Caixin.

Les entreprises financières publiques détenaient 293,2 billions de RMB (39 mds €) d’actifs totaux à la fin de l’année 2019, en hausse de 10,9% d’une année sur l’autre, selon le rapport. Leur passif total a augmenté de 10,4% pour atteindre 262 500 milliards de RMB, leur laissant un ratio passif/actif de 89,5%.

La Chine a accéléré ses efforts pour réformer les entreprises publiques, réduire son endettement et prendre d’autres mesures au milieu des préoccupations concernant les risques financiers, à la fois dans les entreprises publiques administrées de manière centralisée et dans les institutions financières locales.