Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine Wang Yi a eu le 27 octobre un entretien téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Quelques jours après le XXème Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), le président russe Vladimir Poutine a envoyé un message de félicitations à Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC.

Retrouvez l’ensemble des articles concernant le XXème Congrès National du PCC

Ce dernier a tenu à lui faire part de « la confiance mutuelle de haut niveau et le ferme soutien mutuel qui existent entre la Chine et la Russie », a déclaré Wang Yi, qui est également membre du Bureau politique du Comité central du PCC.

« La Chine est disposée à approfondir les échanges avec la Russie à tous les niveaux, et à élever leurs relations bilatérales et leur coopération dans divers secteurs à un niveau supérieur », a assuré le ministre Wang Yi.

De son côté, Sergueï Lavrov a félicité la Chine pour la réussite totale du XXème Congrès national du PCC, selon l’agence de presse, Xinhua. Il a également félicité le secrétaire général Xi Jinping pour sa réélection.

La Russie s’est dite disposée à renforcer ses échanges à différents niveaux avec la partie chinoise, à approfondir la coopération dans le cadre multilatéral et à sauvegarder conjointement la paix et la stabilité dans la région Asie-Pacifique et dans le monde, a affirmé le ministre russe.

Malgré des relations tumultueuses pendant la Guerre froide, Pékin et Moscou se sont nettement rapprochés ces dernières années pour faire contrepoids aux États-Unis, et à ses alliés occidentaux. D’ailleurs, selon des analystes le gouvernement chinois n’a jamais condamné l’invasion russe de l’Ukraine et a rejeté la faute du conflit sur les États-Unis et l’OTAN.

Le ministre Wang Yi a d’ailleurs réitéré le soutien de son pays à la Russie, en dépit de critiques occidentales. « La Chine soutient résolument la partie russe […] pour surmonter les difficultés et éliminer les ingérences extérieures », a souligné ce dernier. onique.

Ces propos sont les premiers depuis la reconduction le 23 octobre pour un troisième mandat du président chinois Xi Jinping à la tête du pays le plus peuplé de la planète. Toutefois, en septembre 2022, Xi Jinping avait réaffirmé son soutien au président russe Vladimir Poutine, en dépit des déconvenues de son armée en Ukraine.

Lire aussi : Xi Jinping et Vladimir Poutine se sont rencontrés en pleines tensions avec l’Occident

La Chine est prête à travailler avec Moscou à un soutien mutuel de leurs « intérêts fondamentaux », avait alors déclaré Xi Jinping. De son côté, Wang Yi a rencontré en septembre son homologue ukrainien, Dmytro Kouleba, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

Lire aussi : La Chine souhaite une solution politique à la crise en Ukraine

Cette première rencontre publique depuis le début de l’intervention militaire russe fin février a été vu comme le signe que la Chine, officiellement neutre, mais parfois jugée trop conciliante avec Moscou par les Occidentaux, semble vouloir davantage équilibrer sa position.