Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que les sanctions et restrictions imposées à l’Afghanistan par les pays étrangers devaient être levées dès que possible.

Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a assisté le 13 septembre à une vidéoconférence des ministres des Affaires étrangères du Groupe des 20 (G20) sur la question afghane et a exhorté à lever les sanctions et restrictions unilatérales sur l’Afghanistan.

Wang Yi a rencontré le Mollah Abdul Ghani Baradar, en juillet 2021

« Les réserves de change de l’Afghanistan sont des actifs nationaux et doivent appartenir et être utilisées par le peuple afghan« , a déclaré M. Wang, ajoutant qu’elles ne pouvaient être utilisées comme monnaie d’échange pour exercer une pression politique sur le pays.

Lire aussi : La Chine, la Russie, le Pakistan et l’Iran s’engagent pour stabiliser la situation en Afghanistan

Le ministre des Affaires étrangères a avancé plusieurs propositions sur la question afghane assurant qu’il était nécessaire « d’accroître l’intensité et la rapidité de l’aide à l’Afghanistan, en particulier pour fournir en temps utile une assistance aux besoins les plus urgents du peuple afghan ».

La Chine a décidé de fournir à l’Afghanistan 200 millions de yuans (26 millions d’euros) en matériel d’aide, y compris le don du premier lot de trois millions de doses de vaccins contre la COVID-19, a annoncé Wang Yi.

Ce dernier a souhaité « voir les pays responsables de la situation actuelle en Afghanistan réfléchir sérieusement à leurs actions, agir davantage pour atténuer le plus rapidement possible les difficultés rencontrées par le peuple afghan et assumer les responsabilités qui leur incombent ».

Appelant les membres du G20 à prendre activement des mesures pratiques pour aider l’Afghanistan à réduire la pression actuelle sur les liquidités, Wang Yi a déclaré que « les institutions financières internationales devaient également fournir un soutien financier pour la réduction de la pauvreté, le développement durable, les moyens de subsistance des populations et les projets d’infrastructures en Afghanistan ».

Concernant la question de la lutte contre le terrorisme, Wang Yi a indiqué aux représentants du G20 que l’Afghanistan devait sérieusement remplir ses engagements, tracer une ligne claire avec les différentes forces terroristes internationales et lutter résolument contre elles.

Wang Yi a appelé les Etats-Unis et les pays de l’OTAN à « assumer la responsabilité première de résoudre le problème de l’immigration en Afghanistan. La reconstruction économique en Afghanistan est une solution fondamentale pour prévenir l’émergence de problèmes migratoires complexes ».

Wang Yi a déclaré que la Chine soutenait les Nations unies dans leur rôle de canal principal pour le maintien de la paix et de la stabilité en Afghanistan et l’aide humanitaire, exhortant la Mission d’assistance de l’ONU en Afghanistan et diverses agences de l’ONU à remplir leurs devoirs et responsabilités.