samedi, juin 15

Étiquette : sanctions américaines

La Chine et Hong Kong condamnent des législateurs américains voulant sanctionner des responsables hongkongais
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine et Hong Kong condamnent des législateurs américains voulant sanctionner des responsables hongkongais

Le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des affaires d'État a fermement condamné le 5 novembre les sanctions proposées par des politiciens américains contre des responsables du gouvernement et du personnel judiciaire de Hong Kong. En effet, trois représentants américains ont présenté le 2 novembre le "Hong Kong Sanctions Act" au Congrès américain. De plus, deux sénateurs américains ont également présenté une législation complémentaire à cette proposition. La loi sur les sanctions de Hong Kong exige que le président américain détermine dans un délai de six mois si 49 représentants du gouvernement, juges et procureurs doivent faire l'objet de sanctions en vertu du Global Magnitsky Human Rights Accountability Act, du Hong Kong Human Rights and Democrac...
Washington sanctionne des entreprises chinoises et émiraties
MONDE

Washington sanctionne des entreprises chinoises et émiraties

Les Etats-Unis ont sanctionné des entreprises chinois et émiraties pour avoir facilité la vente de produits pétroliers et pétrochimiques iraniens à des acheteurs de pays d'Asie de l'Est, selon le département du Trésor des États-Unis. Les États-Unis ont imposé des sanctions à 13 entreprises basées en Chine, à Hong Kong et aux Émirats arabes unis, accusées d'avoir facilité la vente de produits pétroliers et pétrochimiques iraniens à des acheteurs de pays d'Asie de l'Est. C'est ce qui ressort d'un communiqué diffusé par le département du Trésor des États-Unis, le 17 novembre sur son site. Le Trésor américain a déclaré que les treize entreprises "ont facilité la vente de produits pétroliers et pétrochimiques iraniens d'une valeur de centaines de millions de dollars dans les pays d'Asie d...
La Chine met en place des mesures contre des firmes américaines
Chine-Etats-Unis, MONDE, TAIWAN

La Chine met en place des mesures contre des firmes américaines

La Chine a décidé de prendre des contre-mesures contre les géants américains de l'armement Raytheon Company et Lockheed Martin, des entreprises militaires américaines engagées depuis longtemps dans la vente d'armes à Taïwan. Pékin estime que ces entreprises américains ont "gravement porté atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine". Lire aussi : Joe Biden a approuvé la vente d'arme à Taïwan Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a indiqué lors d'une conférence de presse que "les ventes d'armes américaines à Taïwan ont gravement violé le principe d'une seule Chine et les trois accords sino-américains, et les communiqués conjoints, en particulier celui du 17 août". Les Etats-Unis "ont gravement porté atteinte à la souveraineté e...
SenseTime a reporté son introduction en Bourse
ECONOMIE

SenseTime a reporté son introduction en Bourse

Le spécialiste de la reconnaissance faciale en Chine comptait lever un montant de 767 millions de dollars lors de son introduction à la Bourse de Hong Kong, le 17 décembre. Mais la compagnie a finalement fait le choix de reporter son IPO, en raison de son inscription sur une liste noire américaine. Le Trésor américain a annoncé avoir placé SenseTime sur liste noire en raison de sa technologie de reconnaissance faciale visant la minorité ouïgour. L'inscription de la société chinoise sur cette liste noire, lui interdit d'avoir accès aux investisseurs américains (banques et particuliers), qui ne peuvent plus acheter ses actions. Le Trésor américain a indiqué avoir pris cette décision en raison de la technologie de reconnaissance faciale de SenseTime, visant la minorité ouïgour de la ...
La Chine prend des contre-mesures face aux sanctions des Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine prend des contre-mesures face aux sanctions des Etats-Unis

La Chine a décidé de prendre des contre-mesures réciproques et de sanctionner quatre individus américains, suite aux sanctions adoptées par les Etats-Unis à l'encontre de quatre responsables chinois sur des questions liées au Xinjiang. Lire aussi : La Chine dénonce les nouvelles sanctions économiques et commerciales américaines Les personnes sanctionnées par la Chine sont la présidente de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale, Nadine Maenza, du vice-président Nury Turkel, et des commissaires Anurima Bhargava et James Carr. Ces quatre personnes sont désormais interdites d'entrer en Chine, y compris sur la partie continentale, à Hong Kong et à Macao. "De plus, leurs biens en Chine sont gelés, et il leur est interdit de faire des affaires avec des citoyens...
La Chine dénonce les nouvelles sanctions économiques et commerciales américaines
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

La Chine dénonce les nouvelles sanctions économiques et commerciales américaines

"La Chine proteste fortement contre les pratiques d'intimidation des Etats-Unis et s'y oppose fermement, et exhorte la partie américaine à cesser immédiatement ses pratiques erronées", a déclaré un porte-parole du ministère du Commerce. Ce dernier a réagit aux sanctions économiques et commerciales américaines à l'encontre de la Chine, notamment l'inscription d'un certain nombre d'institutions et d'entreprises chinoises sur la "liste des entités" et l'adoption d'un projet de loi relatif au Xinjiang visant à interdire les importations en provenance la région. Lire aussi : Des sanctions américaines établies contre des responsables chinois au Xinjiang UNE LOI SUR LA PRÉVENTION DU TRAVAIL FORCE DES OUÏGHOURS Le Sénat américain a adopté une loi bannissant les produits issus du travail fo...
Le sanctions américaines jugées « pas constructives » contre des entreprises chinoises
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Le sanctions américaines jugées « pas constructives » contre des entreprises chinoises

La Chine s'est dite "fermement opposée" aux sanctions américaines "non constructives" visant cinq entités chinoises accusées de favoriser le trafic d'opiacés de synthèse, responsables de la mort de milliers de personnes par surdose aux Etats-Unis. Le président américain Joe Biden a décidé de durcir les mesures de sanctions contre les acteurs du trafic international de drogue, en Chine, mais aussi au Brésil et au Mexique. Les premières mesures s'appliquent contre un narcotrafiquant chinois et quatre entreprises chinoises accusées de participer à la production illégale de fentanyl pour le marché américain. Le fentanyl est un puissant opiacé de synthèse, utilisé dans le milieu médical mais dont l'usage est détourné comme drogue. "Le président Joe Biden engage une action décisive p...
Des sanctions américaines établies contre des responsables chinois au Xinjiang
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

Des sanctions américaines établies contre des responsables chinois au Xinjiang

Les États-Unis ont imposé le 10 décembre des sanctions contre deux dirigeants accusés de «violations graves des droits humains» à l'encontre de la minorité musulmane ouïghoure dans la région du Xinjiang (nord-ouest). «Plus d'un million de Ouïghours et de membres d'autres minorités ethniques majoritairement musulmanes ont été détenus au Xinjiang» sous la direction d'Erken Tuniyaz, actuel président de cette région autonome, et de son prédécesseur Shohrat Zakir, a indiqué le ministère américain du Trésor. Le ministère a indiqué dans son communiqué avoir sanctionné la société SenseTime, spécialiste de la reconnaissance faciale et accusée de servir la surveillance policière au Xinjiang. Quelques jours auparavant, la Chambre des représentants a adopté un texte sur les importations du Xi...
La Chine veut la levée des sanctions économiques contre l’Afghanistan
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine veut la levée des sanctions économiques contre l’Afghanistan

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que les sanctions et restrictions imposées à l'Afghanistan par les pays étrangers devaient être levées dès que possible. Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a assisté le 13 septembre à une vidéoconférence des ministres des Affaires étrangères du Groupe des 20 (G20) sur la question afghane et a exhorté à lever les sanctions et restrictions unilatérales sur l'Afghanistan. "Les réserves de change de l'Afghanistan sont des actifs nationaux et doivent appartenir et être utilisées par le peuple afghan", a déclaré M. Wang, ajoutant qu'elles ne pouvaient être utilisées comme monnaie d'échange pour exercer une pression politique sur le pays. Lire aussi : La Chine, la Russie, le Paki...
Washington autorise Huawei à acheter des composants automobiles-sources
Chine-Etats-Unis, SCI/TECH

Washington autorise Huawei à acheter des composants automobiles-sources

Les Etats-Unis ont autorisé des équipementiers à vendre au groupe chinois Huawei HWT.UL des composants automobiles d'une valeur de plusieurs centaines de millions de dollars ces derniers mois, ont déclaré deux sources proches du dossier à l’agence de presse, Reuters. Cette décision contrastes avec la politique menée par Donald Trump. L'administration américaine a imposé à Huawei, premier fabricant mondial d'équipements télécoms, des restrictions sur l'achat et l'exportation de certains composants, notamment sur la téléphonie de cinquième génération (5G). Ces restrictions ont été renforcées sous l'administration de Joe Biden, Washington estimant que les réseaux 5G du groupe constituent une menace pour sa sécurité nationale. Mais selon des sources proches du dossier, les Etats-Unis ...
Sanctions de la Chine contre l’ex-secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Sanctions de la Chine contre l’ex-secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross

La Chine a adopté vendredi des sanctions contre plusieurs ressortissants américains, dont l'ancien secrétaire au Commerce de Donald Trump, Wilbur Ross. Ces sanctions sont les premières que la Chine impose en vertu d'une nouvelle loi approuvée le en juin 2021 pour renforcer son arsenal juridique face aux sanctions étrangères. La Chine a aussi imposé des "contre-sanctions réciproques" aux anciens ou actuels dirigeants de plusieurs organisations telles que l'Institut national démocratique pour les affaires internationales, l'Institut international républicain, Human Rights Watch ou le Hong Kong Democratic Council, basé à Washington. Aucun détail n'a été communiqué sur leur nom, ou la sanction imposée. Cette décision intervient deux jours jour après l’annonce de la venue en Chine ...
Une société chinoise au centre du commerce de pétrole en Iran et au Venezuela
MONDE

Une société chinoise au centre du commerce de pétrole en Iran et au Venezuela

D’après l’agence de presse britannique, Reuters, la société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commerce du pétrole en Iran et au Venezuela.   Une société chinoise de logistique est devenue un acteur central dans l'approvisionnement en pétrole en provenance d'Iran et du Venezuela. Placée sur la liste noire de Washington en 2019 pour avoir manipulé du brut iranien, la société chinoise CCPC a continué à fournir de cet or noir aux deux pays blacklisté par WAnshington. L’agence de presse Reuters s’est basé sur les déclarations de sept sources proches du dossier, pour affirmer que la société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commerce du pétrole en Iran et au Venezuela. «Le rôle de China Concord Petroleum Co (CCPC) et son expansion dans le commerce avec le Venezuela, n'o...
Les « sanctions » américaines contre des responsables chinois à Hong Kong sont « méprisables »
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, MONDE

Les « sanctions » américaines contre des responsables chinois à Hong Kong sont « méprisables »

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre des représentants chinois en raison de ce qu’ils considèrent comme «de la répression» contre la démocratie à Hong Kong. Pour un porte-parole du gouvernement chinois, «les soi-disant sanctions imposées par les Etats-Unis contre des responsables du gouvernement central chinois basés à Hong Kong» sont «méprisables». Le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’État a exprimé sa vive indignation et sa ferme condamnation contre les «soi-disant sanctions, ainsi que les rumeurs propagées par la partie américaine concernant l'environnement commercial à Hong Kong». Lire aussi : Hong Kong : Les USA vont sanctionner des responsables chinois «Au cours de l'année écoulée, les principaux indicateurs é...
Hong Kong : Les USA vont sanctionner des responsables chinois
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, MONDE

Hong Kong : Les USA vont sanctionner des responsables chinois

Les Etats-Unis se préparent à imposer ce 16 juillet des sanctions contre des représentants chinois en raison de ce qu’ils considèrent comme «de la répression» contre la démocratie à Hong Kong. Washington compte également mettre en garde les entreprises internationales opérant à Hong Kong contre les conditions politiques économiques et sociales, qui se détériorent de mois en mois, selon deux sources au fait de la question. Sept membres du Bureau de liaison, l'organe du pouvoir central de la Chine à Hong Kong, devraient faire l'objet de sanctions financières, selon les sources interrogées par l’agence de presse, Reuters. De plus, un avis aux entreprises distinct des mesures politiques sera publié par le département d'Etat. Il devrait mettre en exergue les préoccupations du gouve...
Le Sénat américain interdit tous les produits en provenance du Xinjiang
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

Le Sénat américain interdit tous les produits en provenance du Xinjiang

Le Sénat américain a adopté le 15 juillet une loi pour interdire les importations de produits en provenance de la région chinoise du Xinjiang. Cette loi fait partie des efforts de Washington pour rendre la Chine responsable de ce que l'administration Biden qualifie de «génocide» envers la population ouïghoure et d'autres groupes musulmans. Les mesures ajoutent à la pression croissante sur les entreprises qui achètent des vêtements, du coton, des tomates et d'autres produits du Xinjiang, où le pouvoir central est accusé de détenir plus d'un million de membres de groupes ethniques majoritairement musulmans dans des camps de détention. Lire aussi :  La Chine réfute l'accusation de « génocide » au Xinjiang par les Etats-Unis Cette nouvelle loi sur la prévention du travail forcé chez l...
Les Etats-Unis sanctionnent une trentaine de société chinoise
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les Etats-Unis sanctionnent une trentaine de société chinoise

Le département du commerce américain a sanctionné 34 entreprises chinoises accusées de violations diverses pour le compte de la Chine, l'Iran et la Russie. Parmi elles, 14 sociétés chinoises sont concernées par les sanctions américaines en raison d'une participation supposée à la persécution contre la minorité ouïghoure. Les 34 sociétés chinoises ont donc été ajouté à la liste des entités accusées d'être impliquées dans des activités contraires à la politique étrangère et aux intérêts de sécurité nationale des Etats-Unis. «Sur ces 34 entités, 14 ont leur siège en République populaire de Chine et ont permis à Pékin de mener une campagne de répression, de détention massive et de surveillance (...) contre les Ouïghours, les Kazakhs et les membres d'autres groupes minoritaires musulmans ...
La Chine réfléchit à une riposte face aux sanctions étrangères
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine réfléchit à une riposte face aux sanctions étrangères

La Chine envisage d'introduire une nouvelle loi pour protéger ses entreprises des sanctions étrangères, alors que la Chine cherche à faire face à la pression croissante des États-Unis. L’Assemblée nationale populaire a débattu d'un projet de loi face aux sanctions étrangères, a rapporté la télévision d'État, CCTV, sans donner plus de détails. La nouvelle loi devrait être adoptée l'année prochaine, a indiqué l'agence de presse chinoise, Xinhua. La Chine avait accusé les États-Unis d'étouffer les entreprises chinoises et a émis des menaces voilées de représailles après que l'administration Biden a élargi la liste noire d'entreprises dans lesquelles les Américains n'ont pas le droit d'investir. «Le gouvernement américain généralise le concept de la sécurité nationale et abuse du pouv...
Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Huawei baisse de 17%
ECONOMIE

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Huawei baisse de 17%

Au cours du premier trimestre de cette année, le chiffre d'affaires de Huawei, le géant chinois du matériel de télécommunication, a chuté de 16,92% en glissement annuel. C’est sûrement lié à la forte baisse des ventes de téléphones portables, une conséquence des sanctions américaines. Selon le China Security Journal, Huawei a publié son rapport trimestriel le 28 avril. Au premier trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 150,57 milliards de yuans (19,1 milliards d’euros), soit un repli de 16,92% sur un an. La marge bénéficiaire nette était 16,847 milliards de yuans (2,1 milliards d’euros), ce qui représente une augmentation d'une année sur l'autre de 26,63% ainsi qu’un bénéfice quotidien de 187 millions de yuans (23,7 millions d’euros). Les dépenses en matière de rec...
La Chine condamne les sanctions américaines contre des responsables chinois
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, MONDE

La Chine condamne les sanctions américaines contre des responsables chinois

Un porte-parole de l'organe législatif suprême de la Chine a condamné les sanctions supplémentaires annoncées par le Département d’État américain contre des responsables chinois. Washington a sanctionné 24 hauts fonctionnaires de Beijing et de Hong-Kong, à la veille du sommet en Alaska, les 18 et 19 mars, entre le secrétaire d’État américain et des responsables chinois. Les sanctions visent à montrer que Washington reste attentif à l’évolution de la situation à Hong Kong. Lire aussi : Washington et Bruxelles s'accordent sur des sanctions contre la Chine Les Etats-Unis ont ainsi tenu à répondre à la décision de l'Assemblée populaire nationale (APN) sur l'amélioration du système électoral de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong. Lire aussi : Le projet des « pa...
Huawei voit sa part de marché se réduire en Chine
ECONOMIE

Huawei voit sa part de marché se réduire en Chine

Contraint par des sanctions de l'administration Trump, Huawei, géant chinois des télécommunications n'a plus accès à certains composants ou aux mises à jour du logiciel d'exploitation Android. En Chine, Huawei reste le premier vendeur de smartphones, mais le géant est désormais suivi de près par ses compatriotes Oppo (20% de part de marché) et Vivo (19%). La part de marché du chinois Huawei en Chine pour les smartphones s'est effondrée au dernier trimestre 2020, en raison des sanctions américaines, selon des chiffres publiés par le bureau d'études Canalys. L'ancienne administration américaine du président Donald Trump a longtemps accusé Huawei, spécialiste de la technologie 5G et deuxième fabricant mondial de téléphones, d'espionnage potentiel au profit de la Chine, ce dont le gro...
Venezuela : une société chinoise est sanctionnée par Washington
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Venezuela : une société chinoise est sanctionnée par Washington

Les Etats-Unis ont annoncé des sanctions contre une grande société publique chinoise spécialisée dans l'électronique, la China National Electronics Import and Export Corporation, pour avoir aider le Venezuela à censurer les détracteurs du pouvoir en place sur internet. Le Trésor américain a annoncé le gel d'éventuels avoirs aux Etats-Unis de la China National Electronics Import and Export Corporation (CEIEC) et de toute entreprise dont la compagnie d’État détiendrait au moins 50% du capital. Ces sanctions leur bloquent également l'accès au système financier américain. Selon Washington, la CEIEC apporte son expertise à l'entreprise publique de télécommunications du Venezuela, qui a bloqué des médias indépendants ainsi que des retransmissions en streaming du chef de l'opposition Juan G...
Washington sanctionne de nouveau la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington sanctionne de nouveau la Chine

Les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre Beijing, alors que la fermeté contre la Chine semble être un consensus grandissant entre l'équipe sortante de Donald Trump et la future administration de Joe Biden. Le Trésor et le département d'Etat américains ont visé cette fois 14 hauts responsables du Parlement chinois pour leur rôle dans l'adoption d'une loi sur la sécurité nationale qui a "sapé l'autonomie de Hong Kong". Ces vice-présidents du Comité permanent de l'ANP et les membres de leur famille ne pourront plus entrer sur le territoire américain, tandis que leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis seront gelés et l'accès au système financier américain leur sera bloqué. Lire aussi : Washington restreint la venue de membres du PCC sur son territoire Washington a...
Les sanctions américaines jugées « folles et déplorables » par la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les sanctions américaines jugées « folles et déplorables » par la Chine

Les nouvelles sanctions américaines contre la Chine "représentent une grave ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et une grave atteinte aux relations sino-américaines", a déploré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Pour la Chine, les nouvelles sanctions sont "folles et déplorables". Elles visent de hauts responsables chinois, accusés par Washington d'avoir contribué à la politique de la Chine dans le territoire autonome de Hong Kong. Lire aussi : Les Etats-Unis ont sanctionné des représentants de la Chine L'administration Trump a annoncé bloquer l'entrée sur son territoire de 14 vice-présidents du comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (parlement chinois) et leur famille. Le Trésor américain a également gelé leurs...
« La Chine, plus grande menace pour la démocratie » pour les Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

« La Chine, plus grande menace pour la démocratie » pour les Etats-Unis

Le chef du renseignement américain a qualifié la Chine de "plus grande menace pour la démocratie et la liberté dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale", alors que Washington restreignait sévèrement les visas de voyage pour les membres du Parti communiste chinois. Dans un article d'opinion publié par le Wall Street Journal, le directeur du Renseignement national, John Ratcliffe a dénoncé le vol par la Chine de secrets d'affaires et de technologies de défense américains. "La République populaire de Chine représente la plus grande menace pour l'Amérique aujourd'hui, et la plus grande menace pour la démocratie et la liberté dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale" (1939-1945), a-t-il écrit. Il a également décrit des opérations au cours desquelles des agents chinois...
Des gégâts « irréparables » dans les relations USA-Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Des gégâts « irréparables » dans les relations USA-Chine

La presse chinoise a prévenu que certains dégâts dans les relations entre la Chine et les Etats-Unis étaient "irréparables", alors que l'administration de Donald Trump a pris de nouvelles mesures contre la Chine. Washington a imposé des restrictions de voyage aux Etats-Unis aux membres du Parti communiste chinois, et va imposer de nouvelles sanctions contre des responsables, liés à Hong Kong. Le China Daily dit y voir des "signes inquiétants" pour les relations sino-américaines. "Même si la future administration a une quelconque intention d'apaiser les tensions qui ont été semées et qui continuent d'être semées, certains dégâts sont tout simplement irréparables, comme c'est l'intention de l'actuel président américain", a écrit un éditorialiste du journal. Les liens bilatéraux pren...
Hong Kong : la Chine sanctionne des personnes ayant des liens avec les Etats-Unis
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, MONDE

Hong Kong : la Chine sanctionne des personnes ayant des liens avec les Etats-Unis

La Chine a décidé d'imposer des sanctions à quatre personnes ayant eu des liens institutionnels avec les Etats-Unis et qui aurait agi de "manière vicieuse" sur des questions liées à Hong Kong, a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères. La porte-parole Hua Chunying a fait cette annonce suite aux sanctions imposées par le Département d’État américain et le Département du Trésor, le 9 novembre, contre quatre responsables chinois du gouvernement central de la Chine et du gouvernement de Hong Kong. En effet, les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre Deng Zhonghua, directeur adjoint du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao, Edwina Lau, directrice adjointe de la police hongkongaise, et de deux représentants du nouveau bureau de sécurité nationale mis en...
La cheffe de l’exécutif de Hong Kong n’a plus de compte bancaire
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La cheffe de l’exécutif de Hong Kong n’a plus de compte bancaire

Sanctionnée par les Etats-Unis, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, doit payer en liquide pour ses achats faute de compte bancaire. La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré avoir «des piles d’argent en liquide» chez elle, car ses comptes en banque depuis les États-Unis ont été gelé, en raison de sanctions américaines. Carrie Lam est visée, avec 14 autres hauts fonctionnaires, par des sanctions américaines après la décision de la Chine d’imposer fin juin la nouvelle loi draconienne sur la sécurité nationale à Hong Kong. La décision de Washington gèle les avoirs américains des 15 dirigeants et criminalise toute transaction financière vers Hong Kong aux États-Unis. Lire aussi : Hong Kong dénonce les sanctions américaines contre ses dirigeants D...
Une nouvelle loi en Chine pour contrer les mesures américaines
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Une nouvelle loi en Chine pour contrer les mesures américaines

L'Assemblée nationale populaire a adopté une nouvelle loi contrôlant les exportations de biens, services et technologies sensibles, afin de contrer l’escalade des restrictions imposées aux entreprises technologiques chinoises par les États-Unis. Cette mesure donne ainsi plus de latitude à la Chine pour riposter contre le président américaine Donald Trump dans la guerre qu’il livre aux entreprises chinoises du secteur des technologies. Depuis 2018, la guerre commerciale sino-américaine s’est traduite par des surtaxes douanières supplémentaires réciproques portant sur de nombreuses marchandises. La nouvelle loi rendra plus difficile pour les entreprises technologiques américaines et chinoises de faire des affaires en Chine et aux Etats-Unis, ce qui rendra aussi plus difficile po...
La Chine et ses alliés dénoncent certains pays occidentaux
MONDE

La Chine et ses alliés dénoncent certains pays occidentaux

Au nom de 26 pays, la Chine critique les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux pour leurs infractions aux droits de l'homme. Le 5 octobre, lors du débat général de la 3ème commission de l'Assemblée générale des Nations unies, Zhang Jun a prononcé une déclaration commune au nom de 26 pays, critiquant les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux pour leurs infractions aux droits de l'homme, appelant à une levée complète et immédiate de toutes les sanctions unilatérales, et exprimant sa vive préoccupation face aux discriminations raciales systématiques. Zhang Jun, ambassadeur de Chine auprès des Nations unies, a fait cette déclaration au nom de l'Angola, d'Antigua-et-Barbuda, de la Biélorussie, du Burundi, du Cambodge, du Cameroun, de la Chine, de Cuba, de la République populaire ...
Mer de Chine méridionale : Beijing pas impressionné par les sanctions américaines
Chine-Etats-Unis, Mers de Chine

Mer de Chine méridionale : Beijing pas impressionné par les sanctions américaines

Les Etats-Unis ont décidé de sanctionner 24 entreprises et responsables chinois, qu’ils accusent de contribuer à la «militarisation» de la mer de Chine méridionale.  Pour le China Internet Information Center (CIIE), les américains "mélangent ainsi plusieurs questions sensibles dans leurs relations bilatérales, à savoir la mer de Chine méridionale, les forces militaires et le commerce". Lire aussi : Washington annonce de nouvelles sanctions contre la Chine Dans un article, des spécialistes des relations internationales ont considérés les sanctions comme "une autre mesure symbolique visant à alimenter les sentiments anti-chinois aux Etats-Unis", avant les élections présidentielles. Toutefois, ils affirment que cette mesure ne dissuadera pas la Chine de "poursuivre sa souveraineté te...