Un porte-parole de la partie de Chine continentale a averti la direction du Parti démocrate progressiste (PDP) de Taïwan que « la confrontation ne mènerait nulle part » et que « la recherche de l’indépendance de Taïwan était une impasse ».

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’Etat, a déclaré que « le discours illustrait un mode de pensée conflictuel et une mentalité hostile ». Ce dernier a réagit au discours de la dirigeante Tsai Ing-wen, lors de la fête nationale taïwanaise, le 10 octobre.

A lire aussi : « Les manifestations à Hong Kong ont un impact sur la politique taïwanaise« , d’après Tsai Ing-wen

« En vue d’obtenir un avantage électoral, le discours visait à créer une atmosphère hostile contre la partie continentale de la Chine en salissant et en attaquant la politique ‘Un pays, deux systèmes’ et en réprimant l’opinion publique dominante des habitants de Taiwan, qui veulent développer l’économie, améliorer la vie des gens et apaiser les tensions dans les relations entre les deux rives du détroit »

Ma Xiaoguang.

Selon lui, le discours a qualifié de « menace pour Taïwan, les efforts déployés par tous les chinois pour la réunification pacifique, l’opposition à ‘l’indépendance de Taïwan’ et le maintien du développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit ».

« La confrontation ne mènera nulle part, et la recherche de ‘l’indépendance de Taïwan’ est une impasse et une grave menace pour les compatriotes de Taïwan« , a assuré ce dernier.