mardi, janvier 30

Étiquette : Indépendance

Tam Tak-chi inculpé pour avoir « tenu des propos séditieux » à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Tam Tak-chi inculpé pour avoir « tenu des propos séditieux » à Hong Kong

Le militant pro-démocratie Tam Tak-chi, arrêté le 6 septembre par la police de Hong Kong. Il a été inculpé le 8 septembre pour avoir «tenu des propos séditieux», en vertu d'une loi datant de l'ère coloniale britannique. Ce texte de loi est utilisé pour la première fois depuis la rétrocession du territoire à la Chine en 1997. Il n'a pas pu être libéré sous caution, celle-ci lui a été refusée, selon les médias locaux. Tam Tak-chi, 47 ans, vice-président du parti d'opposition «People Power», et DJ à la radio, a comparu le 8 septembre devant un tribunal de Hong Kong, sous le coup de cinq chefs d'accusation pour avoir «tenu des propos séditieux» le 6 septembre peu avant un rassemblement contre une loi controversée sur la sécurité nationale. Lire aussi : Carrie Lam assure protéger la li...
Tsai Ing-wen soutient « la liberté à Hong Kong »
TAIWAN

Tsai Ing-wen soutient « la liberté à Hong Kong »

Tsai Ing-wen, dirigeante de Taïwan, a assuré que la Chine a prouvé que la formule "Un pays, deux systèmes" n’est pas viable, soutenant les manifestants hongkongais. "La Chine a promis que Hongkong resterait inchangée pendant 50 ans. En adoptant la loi sur la sécurité nationale pour Hongkong, la Chine a ignoré la volonté des Hongkongais et renié sa promesse. Ce faisant, la Chine a aussi prouvé que la formule "'Un pays, deux systèmes' n’est pas viable", a déclaré le 30 juin la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen. "J’espère que les Hongkongais continueront à défendre la liberté et les droits humains qu’ils chérissent. Taïwan a lancé un Projet d’aide humanitaire pour Hongkong qui fournira des services pratiques et une assistance minimale aux citoyens hongkongais en ayant besoin", a dé...
Attaquer Taïwan est « une option pour mettre fin à l’indépendance »
PCC, POLITIQUE, TAIWAN

Attaquer Taïwan est « une option pour mettre fin à l’indépendance »

La Chine attaquera Taïwan s'il n'y a pas d'autre moyen de l'empêcher de devenir indépendante, a déclaré Li Zhanshu, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN). Cette déclaration marque une escalade rhétorique de la Chine visant la République de Chine que Beijing revendique comme sienne. S'exprimant au Grand Palais du Peuple, à l'occasion du 15e anniversaire de la loi anti-sécession, Li Zuocheng, a laissé la porte ouverte au recours à la force. La loi de 2005 donne à la Chine une base juridique lui permettant d'agir militairement contre Taïwan si celle-ci fait sécession ou semble sur le point de faire du détroit de Taïwan une zone de confrontation. "Si la possibilité d'une réunification pacifique est perdue, les forces armées populaires, avec l'ensemble ...
Manifestations sporadiques à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Manifestations sporadiques à Hong Kong

La police anti-émeute de Hong Kong a pourchassé le 10 mai dans plusieurs centres commerciaux et dans les rues des manifestants pro-démocratie. En effet, des groupes de militants masqués se sont répandus dans plusieurs centres commerciaux, afin d'exiger l'indépendance de la région administrative spéciale. Ces derniers ont tenté d'échapper à la police avant d'être dispersés. Ils réclament auqqi la démission de la cheffe de l'exécutif Carrie Lam, alliée de Beijing. A lire aussi :   Beijing reste sur ses positions et affirme son soutien à Carrie Lam La police a arrêté quelque personne et distribué des amendes de 260 dollars pour non respect des mesures de confinement anti-Covid-19, interdisant le rassemblements publics de plus de huit personnes. Des affrontements se sont poursuivis...
« Hong Kong ne sera jamais calme si les manifestants violents ne sont pas expulsés »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

« Hong Kong ne sera jamais calme si les manifestants violents ne sont pas expulsés »

Le bureau des affaires chinoises de Hong Kong a averti ce 6 mai que la ville ne sera jamais calme, sauf si les "manifestants violents vêtus de noir" sont tous supprimés, les décrivant comme un "virus politique" qui cherche à obtenir l'indépendance. Cette déclaration alimente l'inquiétude des militants pro-démocratie, qui dénoncent la main mise croissante de Beijing dans les affaires intérieures de la région administrative spéciale. D'autant plus que la pandémie actuelle a rapidement limité les actions des manifestants, qui n'ont pu continuer leur mouvement de protestation. Le bureau des affaires de Hong Kong et de Macao a averti que le gouvernement central chinois ne restera pas les bras croisés "avec cette force insensée et démente en place" et qu'il détient la plus grande responsab...
Beijing rejette les deux proposition de référendum constitutionnel à Taïwan
POLITIQUE, TAIWAN

Beijing rejette les deux proposition de référendum constitutionnel à Taïwan

Deux propositions de référendum devraient être envoyées à la Commission électorale centrale (CEC) dans le but de voir s'il existe un soutien local pour la rédaction d'une nouvelle constitution, a déclaré un groupe indépendantiste pro-taïwanais. Le directeur exécutif de la Taïwan New Constitution Foundation, Lin Yi-cheng, a déclaré que les deux initiatives ont jusqu'à présent chacune recueilli plus de 3000 signatures, dépassant le seuil requis de 1931 signatures comme stipulé dans la loi référendaire, qui fixe le seuil de 0,01 pourcentage de l'électorat lors de la dernière élection présidentielle, représentant 19,31 millions de citoyens taïwanais. Les propositions seront envoyées à la Commission électorale centrale pour approbation le 30 avril, selon Lin Yi-cheng. Si elles sont sont a...
Beijing condamne la position de Taipei dans la gestion du Covid-19
POLITIQUE, TAIWAN

Beijing condamne la position de Taipei dans la gestion du Covid-19

Zhu Fenglian, porte-parole de la partie continentale de la Chine a dénoncé ce 17 avril la direction du Parti démocrate progressiste (PDP) à Taïwan pour avoir profité de la pandémie de COVID-19 afin de parvenir à l'indépendance. "L'autorité du PDP a prétendu que le département de prévention de l'épidémie de l'île avait averti l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de la transmission interhumaine du virus", a indiqué Zhu Fenglian, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’État Cette dernière a considéré les propos de Taipei de "totalement opposée aux faits". "Depuis le début du COVID-19, nous avons fourni en temps opportun des informations à l'OMS et aux pays et régions concernés", a affirmé la porte-parole. Elle a d'ailleurs précisé que Beijing "a p...
Projet américain de loi sur le Tibet : Beijing dénonce
Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Tibet

Projet américain de loi sur le Tibet : Beijing dénonce

Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a exprimé l'indignation de son gouvernement, ainsi que sa ferme opposition à l'approbation d'un projet de loi sur des questions relatives au Tibet par la Chambre des représentants des Etats-Unis. "La loi dite 'Tibetan Policy and Support Act of 2019' viole gravement le droit international et les règles fondamentales régissant les relations internationales, s'immisce grossièrement dans les affaires intérieures de la Chine et envoie un signal sérieusement erroné aux forces séparatistes de l'indépendance du Tibet", a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Le Tibet fait partie du territoire chinois depuis l'antiquité et les affaires du Tibet sont purement les affaires intérieures de la C...
Tsai Ing-wen exhorte la Chine à « respecter Taïwan »
TAIWAN

Tsai Ing-wen exhorte la Chine à « respecter Taïwan »

Nouvellement réélue, la dirigeante Tsai Ing-wen a indiqué lors d'une interview exclusive à la chaîne BBC News que "la Chine devait faire face à la réalité et respecter le fait que la souveraineté de Taïwan n'était pas mise en doute ou à négocier". "Nous sommes une démocratie réussie, nous avons une économie assez décente, nous méritons le respect de la Chine", a déclaré cette dernière, ajoutant que la République de Chine "est déjà indépendante". D'après elle, le gouvernement taïwanais "a fait preuve de retenue et reste déterminé à maintenir le statu quo entre les deux rives". Une situation qu'elle considère «très amical» envers la Chine. "Parce que [depuis plus de] trois ans, nous voyons que la Chine intensifie sa menace ... ils ont leurs navires militaires et leurs avions en ...
« La confrontation ne mènera nulle part »
TAIWAN

« La confrontation ne mènera nulle part »

Un porte-parole de la partie de Chine continentale a averti la direction du Parti démocrate progressiste (PDP) de Taïwan que "la confrontation ne mènerait nulle part" et que "la recherche de l'indépendance de Taïwan était une impasse". Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d'Etat, a déclaré que "le discours illustrait un mode de pensée conflictuel et une mentalité hostile". Ce dernier a réagit au discours de la dirigeante Tsai Ing-wen, lors de la fête nationale taïwanaise, le 10 octobre. A lire aussi : "Les manifestations à Hong Kong ont un impact sur la politique taïwanaise", d'après Tsai Ing-wen "En vue d'obtenir un avantage électoral, le discours visait à créer une atmosphère hostile contre la partie continentale de la Chine en ...
Pas de «Taïwan» aux JO
TAIWAN

Pas de «Taïwan» aux JO

Parmi les référendums controversés, l'un d'entre eux concerne la participation de la République de Chine aux prochains Jeux olympiques sous la bannière «Taïwan», et non «Taïwan chinois». Les taïwanais ont décidé de conserver leur «Taïwan chinois».  Les autorités chinoises ont une attention particulière aux questions de nom, d’emblèmes et de drapeaux lors d’événements internationaux. D'autant que Beijing considère Taïwan comme partie intégrante de son territoire. A l'annonce de ce référendum, Beijing et son Bureau des affaires taïwanaises a prévenu que Taïpei «devra avaler ses propres fruits amers» et sacrifier les chances de ses athlètes de concourir dans des arènes internationales. En effet, le Comité international olympique (CIO) a prévenu les autorités taïwanaises que ces athlè...
Des milliers de taïwanais dans la rue
TAIWAN

Des milliers de taïwanais dans la rue

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue ce 20 octobre à Taipei pour réclamer un référendum sur l'indépendance de Taïwan. Selon les organisateurs, la manifestation a rassemblé quelque 100.000 personnes. La police de son côté n’a pas donné d’estimation. Les manifestants se sont massés devant le siège du Parti démocratique progressiste (PDP) au pouvoir, agitant des drapeaux et des pancartes pour un «Référendum d'indépendance». Ils ont scandé des slogans, tels que «Nous voulons un référendum» et «Non à l'annexion!». Il s'agit de la première manifestation de cette ampleur pour demander un référendum sur une déclaration officielle d'indépendance. «Chaque Taïwanais doit pouvoir choisir l'avenir de Taïwan. La décision appartient aux 23,57 millions de Taïwanais, pas ...
La Suisse face à un dilemme
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Suisse face à un dilemme

Les représentants du mouvement hongkongais Demosisto, Athena Tong et Arnold Chung, ont demandé aux autorités suisses de dénoncer de l'emprise de Beijing sur l'île, car cela pourrait affecter "l'horlogerie suisse". Plus de 12% des exportations horlogères suisses vont vers Hong Kong, faisant de l'île le principal consommateur de l'horloge en comparaison avec le marché de Chine continentale, en augmentation. Raison pour laquelle, la Suisse doit "s'exprimer" sur les abus des droits de l'homme sur l'île, a assuré Athena Tong, directrice de la communication de Demosisto, mouvement lancé après la "Révolte des parapluies" en 2014. La Suisse a récemment dénoncé l'attitude de la Chine continentale devant le Conseil des droits de l'homme sur la situation au Xinjiang, déplorant les camps d'i...
Le gouvernement hongkongais interdit un parti indépendantiste
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le gouvernement hongkongais interdit un parti indépendantiste

Les autorités hongkongaises ont annoncé l’interdiction du Parti national, militant pour l'indépendance d’Hong Kong. Cette décision est la première depuis le retour en 1997 du territoire sous l’égide de la Chine continentale. Selon la déclaration sino-britannique de rétrocession, la région autonome du Sud de la Chine possède des libertés inconnues dans le reste du pays. Cependant, des voix s’élèvent contre – ce qu’ils considèrent – comme la mainmise de Beijing sur la société hongkongaise. Une demande de la police En juillet, la police de Hong Kong avait demandé l'interdiction du Parti national de Hong Kong (HKNP), composé d’une dizaine de membres actifs, sachant se faire entendre en raison notamment de la radicalité de leurs déclarations. Les autorités de Hong Kong avaient écrit...
Taïwan aurait déployé un missile de croisière en direction de la Chine
TAIWAN

Taïwan aurait déployé un missile de croisière en direction de la Chine

D’après des images satellites publiées par Kanwa Asian Defense Review, les autorités taïwanaises auraient déployé un missile de croisière d’attaque terrestre en direction de la Chine continentale. Dès la publication de ces clichés dans les médias, le ministère taïwanais de la Défense les a qualifiées «spéculations». Cependant, les images satellites montrent que Taïwan aurait positionné un missile de croisière d'attaque terrestre contre la Chine continentale. Les provinces côtières pourraient être touchées Ce missile a une portée d'environ 1.000 à 1.500 km, pouvant cibler différentes villes et provinces chinoises, dont Hong Kong, Shanghai, Guangdong et Zhejiang, si les tensions avec la Chine s'intensifiaient encore, selon Kanwa. Ce missile de croisière d'attaque terrestre, appe...
Beijing répond aux déclarations de Tsai ing-wen
TAIWAN

Beijing répond aux déclarations de Tsai ing-wen

Suite aux déclarations de la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d'Etat, a réitéré l'opposition ferme à "l'indépendance de Taïwan". "Nous nous opposons fermement à toute tentative visant à l'indépendance de Taïwan, notamment la facilitation de telles tentatives via la révision de lois", a déclaré Ma Xiaoguang. Interrogé sur les récents exercices de la marine chinoise autour de l'île, Ma Xiaoguang a déclaré que le gouvernement avait "la volonté, la confiance et la capacité requises pour vaincre toute forme d'indépendance de Taïwan et sauvegarder la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale". Concernant les propos de la dirigeante Tsai Ing-wen sur les "pressions énormes de la Chine", Ma Xia...
Des gangs armés pro-Chine intimident les indépendantistes
TAIWAN

Des gangs armés pro-Chine intimident les indépendantistes

La police taïwanaise a arrêté plus de 300 membres présumés de gangs, à la veille des élections locales, en raison des inquiétudes vis-à-vis de l'implication croissante du crime organisé dans la politique de l'île et notamment contre les militants indépendantistes et pro-démocratie. Quatre des 310 personnes arrêtées seraient membres d'un petit parti pro-chinois fondé par un ancien chef de gang qui organise régulièrement des manifestations de soutien à la Chine continentale. La police a indiqué avoir confisqué des armes et des drogues illégales à la suite de raids menés dans 762 localités de l'île dans le cadre de l'opération lancée le 30 avril. Les élections locales prévues en novembre 2018 sont considérées comme un baromètre important du soutien populaire au Parti progressiste démocr...
Les 50 ans de l’Indépendance fêtées durant la Semaine chinoise
Afrique, MONDE

Les 50 ans de l’Indépendance fêtées durant la Semaine chinoise

Les célébrations marquant le 50ème anniversaire de l'Indépendance de l'île Maurice commenceront par la Semaine de la Chine, dès le 10 février, d'après le ministre mauricien des Arts et de la Culture, Prithvirajsing Roopun. Dans un communiqué de presse, Prithvirajsing Roopun a remercié l'Ambassade de Chine et son ambassadeur, Sun Gongyi, pour avoir fait don de 100 000 drapeaux nationaux et 200 000 épingles qui seront distribués à la population lors des célébrations. Concernant la Semaine de la Chine, le ministre a indiqué qu'il y aura durant les festivités une exposition, un spectacle de gala, un défilé de chars allégoriques et un festival de lanternes, ainsi que diverses activités. "L'événement sera également une bonne occasion d'exposer les facettes intéressantes de la culture ch...
Les leaders de la « révolte des parapluies » condamnés
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les leaders de la « révolte des parapluies » condamnés

Les trois leaders du vaste mouvement pro-démocratie de 2014, Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow ont été condamné à des peines de prison pour leur rôle dans la révolte. Le verdict au tribunal de Hong Kong, du 17 août 2017, inflige à Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow des peines de six, huit et sept mois d'emprisonnement. Un procès politique après la révolte des parapluies Pour les soutiens et partisans du mouvement pro-démocratique, ces procès sont une preuve supplémentaire de l'influence de Beijing sur l'ancienne colonie britannique revenue dans son giron en 1997. Le tribunal avait été saisi par le parquet de Hong Kong, qui estimait que les peines prononcées en première instance était trop clémentes. En août 2016, Joshua Wong (20 ans) et Nathan Law (27 ans) avaient été con...
26 militants démocrates relâchés
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

26 militants démocrates relâchés

La police de Hong Kong a relâché aujourd'hui 26 militants démocrates, interpellés la veille de l'arrivée du président chinois Xi Jinping pour le 20ème anniversaire de la rétrocession du territoire à la Chine. https://www.chine-magazine.com/xi-jinping-arrive-a-hong-kong/ Dans un communiqué, la police précise que les 26 militants concernés, dont Joshua Wong, chef de file du mouvement de contestation de 2014, ont été remis en liberté sous caution et devront se présenter aux autorités fin septembre. Ces derniers s'étaient réunis sur le monument commémorant de la rétrocession du territoire le 1er juillet 1997. https://www.chine-magazine.com/symbole-de-retrocession-drape-de-noir/  
Xi Jinping arrive à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Xi Jinping arrive à Hong Kong

Le président Xi Jinping a évoqué ce jeudi 29 juin son enthousiasme pour cette première visite en tant que président chinois à Hong Kong qui célèbre le vingtième anniversaire de sa rétrocession par le Royaume-Uni. « Je foule à nouveau neuf ans après le sol hongkongais. Je suis très heureux. Hong Kong a toujours eu une place dans mon cœur », a-t-il déclaré lors d'une brève allocution sur le tarmac de l'aéroport Chek Lap Kok, au côté de son épouse Peng Liyuan. Pro et Anti donnent de la voix Un important dispositif policier a été mit en place aux abords du centre de convention, situé sur le front de mer de Hong Kong, où auront lieu certains des événements du 20ème anniversaire. La police a également annoncé qu'elle prenait des "mesures de sécurité de contre-terrorisme", alors que ...
À la veille des 20 ans de la rétrocession : 8 000 arrestations
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

À la veille des 20 ans de la rétrocession : 8 000 arrestations

Une opération de police transfrontalière a été mise en place entre le 5 mars au 10 juin, ayant conduit à l’arrestation de 8 000 personnes à Hong Kong, à Macao et dans le Guangdong. Selon le South China Morning Post, « il s’agit d’un coup de filet transfrontalier marathon en prévision de la visite des dirigeants de l’État pour le 20e anniversaire de la rétrocession de Hong Kong ». Placée sous le nom de code Thunderbolt 17 (« Coup de tonnerre 17 »), cette opération a été menée conjointement par les polices des deux Régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao, et le Guangdong. L’objectif a été de mettre un coup d’arrêt aux activités des triades et autres syndicats du crime. 3 618 personnes ont été arrêtées à Hong Kong, dont 1 135 continentaux (chinois non hongkongais),...
Le symbole de la rétrocession drapé de noir
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le symbole de la rétrocession drapé de noir

À quelques jours de la venue du président chinois Xi Jinping pour le 20ème anniversaire de la rétrocession, des manifestants pro-démocratie hongkongais ont drapé de noir un monument symbolisant le retour de Hong Kong, ex-colonie britannique dans le giron chinois. Joshua Wong, figure de proue du mouvement pro-démocratie de 2014, et une dizaine d'autres militants ont enveloppé d'un tissu noir la statue dorée représentant une imposante fleur de bauhinia, érigée dans le quartier de Wanchai. Cette sculpture, devenue l'emblème de Hong Kong, a été offerte par la Chine en 1997. Elle est placée à côté du centre de conventions où s'était tenue cette même année la cérémonie de rétrocession. Suite à cette action  militante, la police a retiré le tissu du monument touristique, alors que les ma...
Rétrocession à la Chine : 2 mois mitigés de célébrations
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Rétrocession à la Chine : 2 mois mitigés de célébrations

Hong Kong célébrera le 20ème anniversaire de sa rétrocession à la Chine par le Royaume-Uni, le 1er juillet. D'ici cette date,  une série d’événement est proposé, dans un climat politique tendu entre les deux territoires. Une partie de la population hongkongaise s'inquiète de l'ingérence croissante de Beijing dans les affaires de l'île et les atteintes aux libertés fondamentales. D'ailleurs, la région administrative spéciale est divisée en deux : pro et anti-chinois. Des centaines d'événements, de l'exposition artistique au tournoi sportif, seront organisés jusqu'au mois de juillet, d'un montant de 640 millions de dollars de Hong Kong (75 millions d'euros). Des affiches, collées dans toute la ville, prône le slogan de cet événement : "Ensemble, Progrès, Opportunités". Pour l'actuel...
Deux députés de Youngspiration arrêtés
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Deux députés de Youngspiration arrêtés

Dans un communiqué, le parti indépendantiste, Youngspiration, a annoncé l'arrestation par la police hongkongaise de Yau Wai-ching et Baggio Leung, députés du LegCo. Leur élection au Conseil législatif avait été invalidée, pour des propos jugés désobligeants envers la Chine et déployé une banderole proclamant que "Hong Kong n'est pas la Chine". Leur parti a indiqué qu'ils ont été arrêtés à leurs domiciles tôt ce mercredi matin et conduit dans un commissariat de police. Leurs assistants parlementaires et quelques militants ont également été arrêtés ce 26 avril. La police hongkongaise n'a pas fait de commentaire, cependant pour Youngspiration, cette arrestation pourrait augurer de "jours sombres". Pour ce jeune parti, "il pourrait y avoir de nouvelles arrestations, des obstacles judi...
Une « injustice historique » contre les palestiniens
MONDE, Orient

Une « injustice historique » contre les palestiniens

"Les palestiniens doivent être autorisés à construire un Etat indépendant", a déclaré le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, après une rencontre avec le ministre palestinien des affaires étrangères, Riyad al-Maliki. Souhaitant accentuer sa présence en Orient, Beijing tente de peser dans le processus de paix au Moyen-Orient. D'ailleurs, les envoyés chinois visitent occasionnellement Israël et les territoires palestiniens, bien que la Chine ait traditionnellement joué un rôle important dans les conflits ou la diplomatie au Moyen-Orient, malgré sa dépendance à l'égard de la région pour le pétrole. Wang Yi a évoqué lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue palestinien, Riyad al-Malki, à Beijing, que 70 ans après l'adoption d'une résolution des Nations Un...
Trois ans de prison pour des manifestants
Hong Kong, MONDE, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES

Trois ans de prison pour des manifestants

A Hong Kong, trois jeunes manifestants ont été condamnés pour "émeute" à trois ans de prison, suite aux  violentes manifestations anti-chinoises survenues le 9 février, lors du Nouvel an. Ces condamnations interviennent moins d'une semaine avant l’élection du prochain chef du gouvernement hongkongais par un comité de 1 194 personnes, issues pour la plupart de groupements socioprofessionnels acquis à Beijing. Suite à ce procès, les militants pro-démocratie ont annoncé l'organisation d'une manifestation le 26 mars, jour de l’élection du chef de l’exécutif Les trois manifestants condamnés vendredi 17 mars avaient pris part aux échauffourées survenues en 2016, à Soy Street à Mong Kok, à l'occasion d'une manifestation de soutien à des marchands ambulants que les autorités voulaient dél...
83% des taïwanais veulent un retour au dialogue avec Beijing
POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

83% des taïwanais veulent un retour au dialogue avec Beijing

D'après un sondage commandé par le ministère des Affaires continentales, à Taipei, la majorité des taïwanais estiment qu'il est important de "reprendre dès que possible le dialogue et des visites officielles, sans pré-condition politique". Le sondage a été réalisé du 12 au 16 janvier 2017, par le Centre des études électorales de l’Université nationale Chengchi, à Taipei, auprès de 1 073 personnes. Parmi elles, 86,2% estiment que "les droits et le bien-être des habitants de l'île et de la Chine continentale devraient être au centre des discussions", sans considération politique. En effet, 83,1% pensent que les considérations politiques ne devraient pas jouer de rôle dans ces échanges. Pour 80% d'entre eux, Taipei et Beijing partagent la responsabilité de maintenir la paix et la...
Le musée de la discorde
Arts, CULTURE, Hong Kong

Le musée de la discorde

Hong Kong veut ouvrir une branche du Musée du Palais, également appelé la Cité Interdite, mais, le projet suscite une vive contestation. L'opposition y voit la servilité artistique envers Beijing, alors que les défenseurs de cette branche font valoir qu'une que cela renforcera la dimension culturelle d'Hong Kong. Les opposants affirment que le public aurait dû être consulté avant que les autorités n'acceptent en novembre 2016 ce projet, destiné selon eux à plaire à la Chine continentale. Lors de manifestations, certains ont lancé des chars en papier sur des responsables, en référence à la répression de la place Tiananmen. En effet, la Cité interdite se situe en face de la place Tiananmen, où l'armée avait mit fin en 1989 au mouvement des étudiants qui réclamaient la démocratie. "C...
Beijing averti les indépendantistes
Hong Kong, POLITIQUE

Beijing averti les indépendantistes

Dès la publication des résultats de l'élection au Conseil législatif (LegCo), le gouvernement chinois a prévenu les nouveaux députés hongkongais qu'ils ne devaient pas militer pour l'indépendance de Hong Kong. Pour la première fois, cinq candidats militant pour l'indépendance ou l'autonomie du de Hong Kong, ont été élus au LegCo. Dans un communiqué, publié lundi soir, le gouvernement a assuré être "fermement opposé à toute activité ayant trait à l'indépendance de Hong Kong sous toutes ses formes, au sein et en dehors du Conseil législatif. Et nous apportons notre ferme soutien au gouvernement de Hong Kong pour qu'il impose des sanctions conformément à la loi". Le porte-parole du Bureau des Affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'État a indiqué, dans un communiqué, avo...