La Chine prévoit de supprimer progressivement les subventions pour les véhicules électriques (VE) de 30 % d’ici la fin de 2022 et de les éliminer complètement à partir de janvier 2023.

À un moment où la demande de VE diminue en raison de la pandémie de COVID-19, l’élimination des subventions créera des problèmes pour les petits acteurs du marché, déclare GlobalData, une société leader de données et d’analyse.

Le succès de la Chine dans l’électrification des véhicules est largement attribuable aux politiques gouvernementales favorables aux niveaux central et régional qui ont subventionné la fabrication et les ventes de véhicules électriques. Compte tenu de cela, l’action est un coup dur pour l’industrie chinoise des véhicules électriques.

Depuis l’introduction des subventions, les volumes de ventes de VE sont passés de quelques centaines d’unités en 2009 à 2,58 millions d’unités en 2021, grâce à un environnement réglementaire favorable et à la disponibilité de matières premières clés.

Bakar Sadik Agwan, Senior Automotive Consulting Analyst chez GlobalData, a expliqué que « les subventions ont entraîné un haut niveau de fragmentation du marché, une surcapacité et des produits de mauvaise qualité ».

Cela sera désormais contrôlé car les petits acteurs et les nouvelles startups seront impactés par une baisse des financements et des investissements dans un contexte de dégradation des sentiments du marché. Les subventions ont également été un lourd fardeau pour le Trésor public, ce qui aurait toujours entraîné une révision du programme de subventions.

« On estime que la Chine compte plus de 500 fabricants de véhicules électriques enregistrés dans le pays – le plus élevé au monde et plus de 47 milliards de dollars américains ont été investis par le gouvernement depuis le début du programme » a indiqué Bakar Sadik Agwan.

Ce dernier a conclut qu’« avec une concurrence féroce sur le marché, les petites entreprises de véhicules électriques doivent justifier l’augmentation du coût des véhicules électriques par une meilleure qualité, des performances, une sécurité et de nouvelles fonctionnalités. Cependant, la fin des subventions n’est pas une menace pour l’avenir des véhicules électriques en Chine, la seule chose étrange pourrait être un ralentissement relatif du taux de croissance ».

À ce jour, le gouvernement reste ferme sur son objectif de 20% de part des NEV dans les ventes totales d’ici 2025. Comme pour une grande partie du marché des véhicules électriques, la Chine est la force dominante dans la production de batteries lithium-ion et a déjà obtenu les droits sur la plupart des ventes. pour la production future. Cela signifie clairement que l’avenir en Chine doit être électrique.