Le Musée national de la soie de Chine organise une nouvelle exposition qui a débuté le 19 septembre et se terminera le 5 décembre, intitulée « Wearable Nature : The Gain and Give of Fashion ».

Avec plus de 300 collections dans l’exposition, dont certaines nouvelles pour le public, elle présente à la fois l’histoire du vêtement occidental et chinois, la recherche sur la nature et la possibilité d’une mode entièrement écologique à l’avenir.

L’exposition passe en revue l’histoire de la nature et de la mode, ainsi que le développement contemporain et le rôle de la mode écologique dans la résolution de nombreux problèmes environnementaux. ‘Wearable Nature : the Gain and Give of Fashion’ s’efforce d’encourager plus de gens à non seulement respecter la nature, mais aussi les implorer de commencer à protéger la nature comme remboursement de tout ce qu’elle nous a donné.

Xiong Ying, styliste de Heaven Gaia

La célèbre créatrice de mode chinoise Xiong Ying a déclaré lors de sa visite de l’exposition : « Il est essentiel de maintenir la relation entre la nature et la mode. »

Les quatre parties de l’exposition sont :

  • le commerce à longue distance apporte la mode au monde entier : les échanges commerciaux ont permis de relier des pays distincts pour en faire un monde entier. Au XVIIIe siècle, avec l’ouverture totale du commerce maritime, ces matériaux et techniques uniques pouvaient être utilisés pour créer des robes, des sacs et des accessoires pour des personnes qui n’avaient jamais visité ces pays.
  • la production de vêtements : le matériau est ce dont sont faits tous les vêtements. Les gens ont découvert que les fibres naturelles pouvaient être tissées en textiles pour les vêtements. Outre les fibres naturelles, la nature a offert des moyens pour que des os ou des branches, trop difficiles à tisser, jouent également un rôle dans la mode des humains.
  • la projection dans la nature : presque tous les motifs projettent des éléments naturels et la charmante nature fournit une inspiration infinie pour la mode. Les designers adorent les animaux et les plantes vivants, qu’ils reproduisent sur les textiles par le biais de techniques de broderie, de brocart et d’impression. Les différentes cultures ont toutes leurs propres méthodes d’expression pour décrire la nature sous forme de motifs.
  • la protection de la nature : si la mode puise ses matériaux et son inspiration dans la nature, elle ne lui rend pas la pareille. L’industrie de la mode a causé de graves problèmes environnementaux. Il semble donc impossible que la mode et la nature puissent évoluer pacifiquement.

De nombreux travailleurs du secteur ont commencé à trouver des solutions positives aux problèmes environnementaux qui existent dans le monde de la mode, en lançant un nouveau concept appelé « mode écologique », qui s’efforce de recalibrer l’équilibre entre la nature et la mode.