Près de 100 personnes ont perdu la vie. Les autorités dénombrent une centaine de mort et des centaines de blessés dans une forte tempête dans l’est de la Chine. Les vents violents ont arraché les lignes électriques, renversé des voitures et soulevé les toits des maisons dans la province de Jiangsu.

La tempête a frappé jeudi après-midi, non loin de Yancheng, à 300 kilomètres de Shanghai, a annoncé le ministère des affaires civiles. Plusieurs habitations de Yancheng ont été détruites et des centaines de villageois sont restés coincés dans les décombres.

Face à l’ampleur de la catastrophe, le président Xi Jinping a appelé « à tous les efforts de secours et à la priorité à donner aux mesures pour sauver des vies ». Averses, grêle, vents de 125 km/h ont fait de cette la tornade la plus sévère depuis 1966, selon l’agence de presse Xinhua.

D’après cette dernière, le bilan pourrait s’alourdir, car les opérations de recherche et de secours se poursuivent encore ce soir. Environ 500 personnes ont été blessées, dont 200 sont dans un état critique, selon le ministère des Affaires civiles.

Xi Jinping, participant au sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghai, a ordonné au Conseil des Affaires étrangères d’envoyer un groupe de travail au Jiangsu pour superviser le travail de secours. Celui-ci est dirigé par le ministre adjoint des Affaires civiles, Dou Yupei.

. Ce dernier a d’ailleurs appelé les autorité à « faciliter la réinstallation des personnes touchées par le temps extrême » et à renforcer « la surveillance météorologique et l’évaluation des catastrophes géologiques ».

De son côté, le Premier ministre Li Keqiang, a ordonné aux autorités locales de « renforcer le travail de recherche et de secours, et de fournir des soins médicaux aux blessés ». Ce dernier souhaite un retour à la normal le plus vite possible et « rétablir la production dans les régions sinistrées ».