Un Argentin de 24 ans a précipité sa voiture sur le portail d’entrée de l’ambassade de Chine à Buenos Aires, sans faire de victimes.

Ambassade de Chine en Argentine

Dans la soirée du 22 juin, un jeune conducteur, appelé Gaston, a foncé sur l’ambassade de Chine à Buenos Aires, a annoncé la police, qui a ouvert une enquête.

Le conducteur est sorti indemne de son véhicule après le choc. Il a été interpellé et mis à la disposition de la justice. Selon des témoins cités par les médias, l’homme a crié qu’il avait des explosifs, mais les spécialistes de la police et des pompiers n’ont rien trouvé de tel.

L’ambassadeur de Chine en Argentine n’était pas présent lors de l’attaque. Des sources à la mission diplomatique chinoise ont déclaré à l’Agence France Presse que l’homme avait fait une demande de rendez-vous à l’ambassade. Mais face au refus de celle-ci, il est monté dans sa voiture et l’a précipitée contre le portail d’entrée.

Ce dernier s’est filmé pour expliquer les raisons de cette attaque contre l’ambassade de Chine. Le jeune homme aurait dit : « Je sais que la CIA est responsable du Covid-19 et j’ai besoin de l’aide de l’ambassade de Chine ». Une équipe psychiatrique a prit en charge l’assaillant qui possède des problèmes psychiatriques.