samedi, février 3

Étiquette : attaque

L’ambassade de Chine à Buenos Aires attaqué
Amériques, MONDE

L’ambassade de Chine à Buenos Aires attaqué

Un Argentin de 24 ans a précipité sa voiture sur le portail d'entrée de l'ambassade de Chine à Buenos Aires, sans faire de victimes. Dans la soirée du 22 juin, un jeune conducteur, appelé Gaston, a foncé sur l'ambassade de Chine à Buenos Aires, a annoncé la police, qui a ouvert une enquête. Le conducteur est sorti indemne de son véhicule après le choc. Il a été interpellé et mis à la disposition de la justice. Selon des témoins cités par les médias, l'homme a crié qu'il avait des explosifs, mais les spécialistes de la police et des pompiers n'ont rien trouvé de tel. L'ambassadeur de Chine en Argentine n'était pas présent lors de l'attaque. Des sources à la mission diplomatique chinoise ont déclaré à l'Agence France Presse que l'homme avait fait une demande de rendez-vous à l'a...
Les attaques contre les enfants se multiplient
Police et Justice, SOCIETE

Les attaques contre les enfants se multiplient

Depuis l'attaque au marteau du 8 janvier, des mesures de sécurité de haut niveau ont été mises en place dans l'ensemble des écoles maternelles et établissements scolaires de l'arrondissement. D'autant plus que ces derniers temps, les attaques visant des enfants sont devenues fréquentes en Chine. Fin novembre 2018, un homme a conduit sa voiture sur un groupe d’élèves d’une école, tuant 5 personnes et en blessant 19 autres. Fin octobre 2018, une femme armée d’un couteau de cuisine a poignardé 14 enfants dans un jardin d’enfants à Chongqing. Elle a attaqué les élèves lorsqu’ils retournaient en classe après leurs exercices matinaux. En juin dernier, deux enfants ont été tués, un écolier et une femme ont été blessés lors d’une attaque au couteau près d’une école à Shanghaï. En ...
20 enfants blessés dans une attaque au marteau
Police et Justice, SOCIETE

20 enfants blessés dans une attaque au marteau

Un homme a attaqué le 8 janvier une école primaire de la capitale, blessant 20 enfants. Les blessés, dont trois dans un état grave, ont été transférés dans des hôpitaux. Actuellement, leur pronostic vital n’est pas engagé. Les enfants agressés avaient entre 7 et 8 ans. Selon la police, l'assaillant du nom de Jia, était un ancien employé d'entretien à l'Ecole élémentaire N°1 affiliée à l'Ecole normale de Xuanwu de Beijing. L'homme de 49 ans n’avait pas accepté que son contrat de travail ne soit pas renouvelé, selon le service de presse de l'agglomération de Xicheng. L’administration de l’école où l’assaillant travaillait comme technicien a décidé de ne pas prolonger son contrat qui expirait fin janvier, et a souhaité trouver un autre candidat à ce poste. Mécontent de cette déc...
Police et Justice, SOCIETE

Un homme a foncé dans la foule

Le 11 septembre, un homme a foncé sur une foule, faisant 11 morts et 44 blessés, dont trois gravement, dans la ville de Hengdong (Hunan). Une enquête a été ouverte, ont indiqué les autorités, sans donner plus de détails. Un véhicule 4x4 a foncé dans la foule sur la place centrale de la ville, dans la province du Hunan, au centre de la Chine. La police a arrêté le chauffeur du véhicule, d'après un communiqué des autorités du district. Selon le quotidien Beijing News, qui cite la police locale, le chauffeur, du nom de Yang Zanyun, est un homme, né dans la commune en 1964. Ce dernier a déjà purgé plusieurs condamnations pour vol ou usage de drogue. Une enquête a été ouverte, ont indiqué les autorités, sans préciser si l’homme avait agi ou non de façon intentionnelle. Des photos circulant s...
Attaque à l’épée de samouraï contre la présidence à Taïwan
RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Attaque à l’épée de samouraï contre la présidence à Taïwan

Le bâtiment de la présidence de Taïwan a été attaqué par un assaillant, qui portait du drapeau national chinois. Brandissant une épée de samouraï, il a blessé vendredi 18 août un garde de la police militaire. Le suspect, un Taïwanais arrêté sur les lieux de l'attaque, a expliqué qu'il voulait exprimer ses opinions politiques et qu'il avait volé l'épée dans le Musée des Forces armées voisin, selon les forces de l'ordre interrogées par l'Agence France Presse. L'assaillant "a utilisé un marteau pour briser une vitrine dans un musée d'histoire et voler une épée de samouraï", a indiqué la police, qui a souligné que "le drapeau national chinois a été retrouvé dans son sac à dos. Il a dit qu'il voulait exprimer ses vues politiques en se rendant à la présidence". L'homme, identifié sous s...