1er Octobre 1949 – 1er Octobre 2021 : 72 années de luttes farouches, de sacrifices parfois ultimes et de travail acharné pour atteindre un niveau de développement unique en son genre dans l’histoire de l’humanité, qu’il est convenu d’appeler « le miracle chinois ».

En République Populaire de Chine, 2021 demeure une année des grands évènements auxquels le peuple chinois nous a accoutumés depuis la fondation de la Chine nouvelle en 1949. Ce 1er Octobre, le peuple chinois a célébré le 72ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine.

Cet anniversaire a été comme il est de coutume lors de toutes les commémorations d’évènements historiques dans la vie d’un grand peuple, un moment de fête, de joie, et d’allégresse. Il a aussi été un moment d’introspection, de souvenir et de projection sur l’avenir. A cette occasion, le peuple chinois a réservé une pensée forte pour les martyrs, tous ceux qui se sont sacrifiés afin que ce jour soit.

Dans un moment plein d’émotions, le pays a rendu de vibrants hommages aux héros, survivants des années de privation, de souffrance, d’humiliation de tout genre, de luttes farouches pour hisser haut le drapeau rouge vif aux cinq (5) étoiles jaunes d’or au firmament des grandes nations du monde.

Un article ne suffirait pas pour passer en revue toutes les œuvres pharaoniques réalisées par le vaillant peuple chinois sous la direction du Parti Communiste Chinois (PCC) et les cinq générations de leadership ; Chairman Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zemin, Hu Jintao et Xi Jinping. Soixante-douze années durant, le PCC qui met le peuple au cœur de ses efforts a conduit la Chine au sommet de la montagne.

Depuis, l’infatigable peuple multiethnique, pacifique et universaliste poursuit sans relâche sa marche glorieuse vers le progrès, la paix et la prospérité. L’indépendance proclamée, il a fait asseoir la souveraineté de la Chine aux plans national et international, consolider l’unification, acquérir la paix et le progrès de ce vaste pays de plus de 9.000.000 km2 avec une population d’1milliards 400 millions d’habitants.

La Chine a retrouvé la place légitime qui lui revenait sur l’échiquier international. La réalisation de tout cela en un laps de temps constitue en soi de hautes œuvres à classer au panthéon des miracles humains. La marche vers le progrès et la prospérité a enregistré d’autres miracles portant notamment sur la réalisation en Chine d’une société de moyenne aisance sur tous les plans en quelques décennies, l’éradication complète de l’extrême pauvreté.

La Chine a atteint les objectifs de réduction de la pauvreté selon le « programme de développement durable à l’horizon 2030 » des Nations Unies, 10 ans avant la date indiquée, contribuant ainsi pour plus de 70% à la réduction de la pauvreté dans le monde. De nos jours le PIB de la Chine dépasse les 100.000 milliards de yuans et le PIB par habitant est estimé à 10.000 dollars US, deux années de suite.

La liste n’est pas exhaustive. Le prochain objectif visé par la marche en cours est celui du deuxième centenaire. Il s’agit de faire de la Chine « un pays socialiste moderne, prospère, puissant, harmonieux et hautement civilisé » à l‘horizon 2049, 100ème anniversaire de la République Populaire de Chine.

En jour historique, le peuple chinois s’est remémoré le grand homme Chairman Mao Zedong debout sur la place Tiananmen à Beijing, proclamant l’indépendance de la République Populaire de Chine sous la clairvoyance du Parti Communiste Chinois. Le PCC réalisait ainsi la première mission historique qu’il s’est assigné lors de sa fondation en 1921.

Mao Zedong

Le peuple chinois s’est souvenu comme si c’était hier, la déclaration faite par Chairman Mao Zedong en ces termes : « Une fois la destinée de la Chine, dans les mains du peuple, le peuple Chinois verra la Chine pareille au soleil levant, éclairer de ses rayons tout son territoire, asséchant rapidement les mares boueuses… Les blessures de la guerre seront guéries… Nous bâtirons, non seulement nominalement mais dans la réalité une République Populaire de Chine entièrement nouvelle, forte et prospère ». C’était là le rêve de chairman Mao, une véritable prédiction. Les grands hommes rêvent pour les grands peuples. Les grands hommes réalisent le rêve des grands peuples.

Aujourd’hui, Xi Jinping, noyau central du PCC, est en train de diriger la Chine vers la réalisation du rêve (prédiction) de Mao Zedong pour le bonheur du peuple chinois. Au lendemain de l’indépendance conquise, le PCC a engagé le peuple à aller aux sources des valeurs fondamentales de la culture chinoise: le travail acharné et le patriotisme.

Le peuple a retrouvé son « moi », c’est à dire sa dignité, sa personnalité sans lesquelles l’être humain demeure un être hybride. Le retour aux sources de la culture était l’expression du refus de la soumission aux dictats des forces impérialistes pour assurer la souveraineté nationale, rien que la souveraineté nationale.

Le peuple chinois a fait corps avec le PCC sur la voie du socialisme aux caractéristiques chinoises faisant entrer le pays dans une ère de prospérité. Cette prospérité doit être partagée d’où la mise en chantier de la politique de la « prospérité commune », une politique de « réforme profonde » et de retour aux « intentions initiales » du Parti communiste Chinois. Elle porte sur la moralisation du monde des affaires, et le nivellement de la société par le partage de la prospérité acquise au prix des efforts de tous.

En ce moment de commémoration, les discours et interventions de Xi Jinping lors des différents évènements tout au long de cette année, notamment lors de la cérémonie de célébration du centenaire du Parti Communiste Chinois expriment des enseignements et des messages forts à l’attention du monde.

Il y a lieu de retenir que « rien ne peut ébranler le fondement de la Nation Chinoise… rien  ne peut entraver la marche de la Chine et du peuple chinois vers le progrès et la paix ».  Le développement exponentiel enregistré par le pays cette année s’inscrit en droite ligne de l’adage chinois selon lequel : « il faut construire la route pour atteindre la richesse ».

Plus de 30 milles kilomètres de chemin de fer pour trains à grande vitesse ont été réalisés en peu de temps, représentant près des 2/3 de l’ensemble de kilométrage mondial. En matière d’autoroute la Chine est numéro un mondial avec plus de 150.000 kilomètres à travers le pays.

La Chine est premier importateur, premier producteur, premier pays d’accueil des investissements et premier pays fournisseur de touristes. Elle contribue à la croissance économique mondiale à raison de 30% depuis des années. Selon le FMI, la richesse nationale s’élève à plus de 16 407 milliards de dollars.

Le pays a enregistré  des croissances remarquables au premier trimestre 2021 avec un bond de 18,3% de son produit intérieur brut : un record. Elle a ainsi créé un modèle de développement unique en son genre avec le reste du monde. A présent le pays est à la fois « l’usine du monde » et « le marché du monde ». Aujourd’hui, la Chine a pris un nouvel élan, sous la gouvernance de Xi Jinping, un artisan de la construction du bien-être du peuple chinois et de tous les peuples du monde.

Au plan international Xi Jinping édifie avec constance sur la politique de la Chine en faveur du multilatéralisme et du développement partagé. Récemment à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies il a déclaré que la Chine est et restera un artisan de la paix mondiale… La réussite d’un pays ne signifie pas forcément qu’un autre pays doit échouer…

Le monde peut parfaitement admettre la réussite et la croissance simultanées de chaque pays. Il nous faut persévérer dans le dialogue et non dans la confrontation, embrasser et non exclure, construire et se respecter les uns les autres, dans l’équité et la justice, nourrir des relations internationales fondées sur la coopération pour le bénéfice commun, élargir nos points de convergence pour dessiner le cercle le plus grand possible.

Dans le cadre des relations Sino-africaines l’année 2021 a été celle des défis face à la pandémie de la Covid-19. La Chine et l’Afrique se soutiennent avec bonne foi et sincérité, rendant leurs relations fraternelles encore plus riches et exceptionnelles. Les deux partenaires historiques transmettent au monde le signal d’une solidarité Sino-africaine exemplaire.

Pour tout savoir des relations entre la Chine et l’Afrique

Dans le contexte des changements profonds sur la scène mondiale, la Chine et l’Afrique avancent main dans la main pour surmonter ensemble les adversités. L’évolution pragmatique de la coopération Sino-africaine laisse entrevoir l’espoir d’une reprise économique en Afrique dans la période post Covid-19.

A cet égard, le Forum sur la Coopération Sino-africaine (FCSA) demeure un instrument privilégié de coopération avec les 54 pays africains, exprimant l’engagement permanent de la Chine en faveur du continent. Il n’y a aucun doute que le prochain sommet prévu à Dakar constituera une étape importante de la longue marche que la Chine  et les pays Africains ont entamé ensemble en 2000 pour la construction d’un destin commun encore plus solide.

Le Forum Chine-Afrique des Tinks tanks qui se tiendra ce mois d’Octobre à Hangzhou en Chine et à Dakar au Sénégal sera  un moment de réflexion idéal pour les deux partenaires en prélude au FCSA.

Guo Qing Kualè (bonne fête nationale)