Le groupe chinois de services financiers Ping An, principal actionnaire de HSBC, a demandé à la banque britannique de réduire ses coûts et de sortir des marchés non essentiels hors d’Asie.

HSBC devrait être « plus agressif dans la réduction des coûts » et devrait envisager des licenciements, a déclaré dans un communiqué Ping An Asset Management, filiale de Ping An Insurance.

La banque britannique réalise l’essentiel de ses revenus et de ses bénéfices en Asie. Elle est depuis avril sous la pression de Ping An qui souhaite qu’HSBC améliore ses retours aux actionnaires.

Ping An AM a déclaré que la réduction des coûts était « une action urgente et absolument nécessaire » pour que la banque améliore ses performances. La société chinoises a suggéré à HSBC d’envisager des licenciements et de réduire les dépenses de son siège.

Il a également exhorté HSBC à revoir l’allocation de ses ressources pour se concentrer sur l’Asie, et d’abandonner les marchés périphériques de moindre envergure hors d’Asie. « Nous soutiendrons toutes les initiatives, y compris une scission, qui sont susceptibles d’améliorer la performance et la valeur de HSBC« , a souligné Ping An AM, dans un communiqué lu par l’agence de presse, Reuters.