Le Fonds de développement Chine-Afrique (China-Africa Development Fund -CAD Fund) s’intéresse à la compagnie aérienne panafricaine, Asky Airlines, basée à Lomé.

Lancée en 2010, Asky relie Lomé à une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et du Centre, utilisant l’aéroport de Lomé comme un hub régional. Elle est détenue à 40% par Ethiopian Airlines ; le reste du capital est contrôlé par Ecobank, la BIDC (Banque d’investissement et de développement de la Cedeao) et la BOAD (Banque ouest-africaine de développement).

Le société souhaite introduire de nouveaux partenaires stratégiques. Shi Jiyang, CEO du CADFund a indiqué que le fonds d’investissements privés chinois en Afrique accompagnera de nouveaux projets au Togo, évoquant Asky.

«Le CADFund continuera de suivre les projets dans l’infrastructure, les parcs industriels, l’énergie hydroélectrique, l’exploitation des ressources et dans l’aéronautique», a indiqué ce dernier dans un discours au Business Forum Chine-Togo à Hangzhou.

Shi Jiyang a indiqué que cet engouement pour la compagnie aérienne se situe dans les résultats probants d’Asky, notamment en 2016.

Outre le secteur aéronautique, le CADFund a également l’intention de se positionner sur le projet d’extension du Port de Lomé et le projet de création d’un parc industriel au Togo.