vendredi, février 9

Étiquette : Fonds de développement Chine-Afrique

Le Fonds de développement Chine-Afrique veut entrer au capital de Asky Airlines
Afrique, MONDE

Le Fonds de développement Chine-Afrique veut entrer au capital de Asky Airlines

Le Fonds de développement Chine-Afrique (China-Africa Development Fund -CAD Fund) s’intéresse à la compagnie aérienne panafricaine, Asky Airlines, basée à Lomé. Lancée en 2010, Asky relie Lomé à une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et du Centre, utilisant l’aéroport de Lomé comme un hub régional. Elle est détenue à 40% par Ethiopian Airlines ; le reste du capital est contrôlé par Ecobank, la BIDC (Banque d’investissement et de développement de la Cedeao) et la BOAD (Banque ouest-africaine de développement). Le société souhaite introduire de nouveaux partenaires stratégiques. Shi Jiyang, CEO du CADFund a indiqué que le fonds d'investissements privés chinois en Afrique accompagnera de nouveaux projets au Togo, évoquant Asky. «Le CADFund continuera de suivre les projet...
La Chine, créancier généreux mais indélicat de l’Afrique
Afrique, MONDE

La Chine, créancier généreux mais indélicat de l’Afrique

Par Walid Kéfi pour l’Ecofin Hebdo - Depuis l’an 2000, la Chine a déversé plus de 140 milliards de dollars (117,6 milliards d’euros) en Afrique sous forme de prêts, contribuant ainsi à stimuler la croissance économique et la création d’emplois dans les pays récipiendaires. Ces prêts adossés à de vastes programmes d’investissements dans les infrastructures ne sont pas assortis de conditions en termes de gouvernance et de respect des droits de l’Homme. Ils sont cependant souvent assujettis à l’attribution de marchés aux entreprises chinoises et à l’exploitation de ressources naturelles locales. En un peu plus d’une dizaine d’années, la Chine s’est hissée au rang de premier créancier de l’Afrique, en s’appuyant notamment sur ses deux principaux bras financiers (policy banks), en l’o...
« La Chine avait une stratégie claire pour l’Afrique »
Afrique, MONDE

« La Chine avait une stratégie claire pour l’Afrique »

Le Président Abdel Fattah al-Sissi a accueilli cinq chefs d'État et plus de 2 000 dirigeants de 75 pays, lors du Forum Africa2016, destiné à échanger sur la nécessité de mobiliser les ressources nationales et d'être autonomes sur le plan économique. Le Forum a permit aux chefs d'entreprise de rencontrer des investisseurs, particulièrement chinois, de discuter avec des décideurs et responsables politiques, et de réfléchir aux moyens d'améliorer le climat des affaires sur le continent. Le compte rendu du Forum a souligné la nécessité d'augmenter le commerce intra-africain, la croissance inclusive et le développement de la coopération Chine-Afrique, en particulier en termes de transfert de technologies. Concernant les relations économiques entre la Chine et l'Afrique, l'ambassadrice ...
Afrique, MONDE

Un fonds chinois a injecté 3,2 milliards de dollars en Afrique

Le Fonds de développement Chine-Afrique a investit depuis 2007 dans 91 projets répartis dans 36 pays africains. Pour Chi Jianxin, président du Fonds de développement Chine-Afrique, il s'agit d'un atout pour les pays africains, afin de "développer des projets sans accroître leurs dettes et d’augmenter leur propre capacité de développement" en Afrique. Ce dernier a indiqué lors d'une interview à l'agence de presse Xinhua, que le fonds disposait de 4,5 milliards de dollars pour investir dans 91 projets, dans 36 pays, avec plus de 3,2 milliards de dollars déjà investis. Il a expliqué qu'après "l'achèvement de tous les projets, le fonds acheminera en Afrique plus de 20 milliards de dollars (17,8 milliards d'euros) provenant d'entreprises chinoises". Créé en 2007, à la suite du Sommet d...
4,4 milliards de dollars supplémentaires prévus pour l’Afrique
Afrique, MONDE

4,4 milliards de dollars supplémentaires prévus pour l’Afrique

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD Fund) va investir 4,4 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros) dans 90 projets en Afrique, selon Wang Yong, vice-président du CAD Fund. Ce fonds de placement, créé en 2007 et géré par la Banque de développement de Chine, vise à diversifier les mesures financières afin de faciliter les investissements en Afrique. Son capital atteint actuellement 10 milliards de dollars (9,4 mds €). Cette somme s'ajoute aux investissements déjà effectués en mai dans 36 pays africains dans des domaines tels que l'industrialisation et le développement des infrastructures. Lors d'une conférence à Harbin, Wang Yong a indiqué que le CAD Fund mène des opérations boursières, sur la base des principes du marché, et "avait efficacement relié les entreprises ch...
L’Angola et la Chine s’accordent des faveurs
Afrique, MONDE

L’Angola et la Chine s’accordent des faveurs

Depuis l'an 2000, les relations entre la Chine et l'Angola ont progressé, tant au profit de l'Empire du milieu que de l'Angola, qui s'est vu obtenir 6,9 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros) d’Exim Bank of China entre 2000 et 2015. D'après l'étude des politiques commerciales et financières de la Chine pour l'Afrique, le crédit consenti à l'Angola représentait 11% du financement total de la banque chinoise en Afrique. De plus, en 2015, l'Angola figurait en tête des exportateurs africains vers la Chine avec 16% du total des échanges. Une aubaine pour l'Angola qui vient de décider d'alléger la pression fiscale sur le Fonds international de la Chine. En échange, Beijing a accordé une remise de deux dettes d'un montant total de L'Angola accorde des allègements fiscaux Un déc...