samedi, février 3

Étiquette : CAD Fund

Le Fonds de développement Chine-Afrique veut entrer au capital de Asky Airlines
Afrique, MONDE

Le Fonds de développement Chine-Afrique veut entrer au capital de Asky Airlines

Le Fonds de développement Chine-Afrique (China-Africa Development Fund -CAD Fund) s’intéresse à la compagnie aérienne panafricaine, Asky Airlines, basée à Lomé. Lancée en 2010, Asky relie Lomé à une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et du Centre, utilisant l’aéroport de Lomé comme un hub régional. Elle est détenue à 40% par Ethiopian Airlines ; le reste du capital est contrôlé par Ecobank, la BIDC (Banque d’investissement et de développement de la Cedeao) et la BOAD (Banque ouest-africaine de développement). Le société souhaite introduire de nouveaux partenaires stratégiques. Shi Jiyang, CEO du CADFund a indiqué que le fonds d'investissements privés chinois en Afrique accompagnera de nouveaux projets au Togo, évoquant Asky. «Le CADFund continuera de suivre les projet...
4,4 milliards de dollars supplémentaires prévus pour l’Afrique
Afrique, MONDE

4,4 milliards de dollars supplémentaires prévus pour l’Afrique

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD Fund) va investir 4,4 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros) dans 90 projets en Afrique, selon Wang Yong, vice-président du CAD Fund. Ce fonds de placement, créé en 2007 et géré par la Banque de développement de Chine, vise à diversifier les mesures financières afin de faciliter les investissements en Afrique. Son capital atteint actuellement 10 milliards de dollars (9,4 mds €). Cette somme s'ajoute aux investissements déjà effectués en mai dans 36 pays africains dans des domaines tels que l'industrialisation et le développement des infrastructures. Lors d'une conférence à Harbin, Wang Yong a indiqué que le CAD Fund mène des opérations boursières, sur la base des principes du marché, et "avait efficacement relié les entreprises ch...
L’Angola et la Chine s’accordent des faveurs
Afrique, MONDE

L’Angola et la Chine s’accordent des faveurs

Depuis l'an 2000, les relations entre la Chine et l'Angola ont progressé, tant au profit de l'Empire du milieu que de l'Angola, qui s'est vu obtenir 6,9 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros) d’Exim Bank of China entre 2000 et 2015. D'après l'étude des politiques commerciales et financières de la Chine pour l'Afrique, le crédit consenti à l'Angola représentait 11% du financement total de la banque chinoise en Afrique. De plus, en 2015, l'Angola figurait en tête des exportateurs africains vers la Chine avec 16% du total des échanges. Une aubaine pour l'Angola qui vient de décider d'alléger la pression fiscale sur le Fonds international de la Chine. En échange, Beijing a accordé une remise de deux dettes d'un montant total de L'Angola accorde des allègements fiscaux Un déc...