Le secteur vinicole chinois devrait passer de 464,2 milliards de C¥ (61,3 milliards d’euros) en 2019 à 922,7 milliards de C¥ (123,6 milliards d’euros) en 2024, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 14,7%, selon GlobalData, a société leader de données et d’analyse.

Le rapport de GlobalData, «China Wine – Market Assessment and Forecasts to 2024», révèle que le secteur est principalement tiré par la croissance de la catégorie des vins tranquilles, qui devrait enregistrer le TCAC le plus rapide de 14,7% entre 2019 et 2024. La catégorie sera suivie par le vin mousseux, qui devrait enregistrer un TCAC de 14,1% au cours des cinq prochaines années.

Sanchi Agarwal, analyste consommateur chez GlobalData, a expliqué que « la croissance du secteur vitivinicole chinois est tirée par l’augmentation des revenus disponibles associée à la tendance croissante de la premiumisation en raison de la préférence croissante des consommateurs pour la qualité plutôt que la quantité ».

D’ailleurs, « la perception du vin comme une boisson plus saine en raison de sa faible teneur en alcool et de ses bienfaits perçus pour la beauté et la santé a conduit à une consommation accrue chez les femmes, stimulant ainsi la croissance du secteur ».

Les transactions on-trade ont dominé le secteur vinicole chinois en 2019. Il est suivi des spécialistes de l’alimentation et des boissons et des hypermarchés et supermarchés.

La part de valeur de la Chine dans le secteur mondial du vin devrait passer de 18,3% en 2019 à 30% en 2024. De même, la part du pays au niveau régional devrait passer de 66,5% en 2019 à 76% en 2024.

Yantai Changyu Pioneer Wine Co Ltd, Tonghuagrapewineco., Ltd et Dynasty Fine Wines Group Limited étaient les trois premières entreprises du secteur vinicole chinois. Changyu et Tonghua étaient les principales marques du secteur vinicole chinois en termes de volume en 2019.

Sanchi Agarwal a indiqué que « la mondialisation croissante et le gouvernement chinois qui tente d’établir la culture du vin dans le pays, les consommateurs chinois apprécient de plus en plus les vins de cultures diverses. En conséquence, ils optent pour des vins plus chers et expérimentent pour trouver un produit adapté à leurs palais. De plus, l’évolution des canaux de commerce électronique pour les achats de vin stimule également la croissance du secteur vinicole chinois ».