Le Nouvel An chinois, Nouvel An du calendrier chinois ou Nouvel An lunaire (农历新年 : nónglì xīnnián) ou « passage de l’année » (过年 / 過年, guònián) est le premier jour du premier mois du calendrier chinois.

Aussi appelé Fête du printemps (春节 / 春節, chūnjié), elle marque le début des festivités qui se déroulent sur quinze jours et qui s’achèvent avec la fête des lanternes (元宵节 / 元宵節, yuánxiāojié). Cette célébration est un moment de tradition, de coutumes et de convivialité.

La date du Nouvel An chinois dans le calendrier grégorien varie d’une année sur l’autre, mais tombe toujours entre le 21 janvier et le 19 février, lors de la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d’hiver quand le soleil se trouve dans le signe du Verseau.

En Chine, le Nouvel An chinois est un moment primordial, pour se réunir en famille, revoir les amis, partager et faire la fête. Cette année 2021 sera placée sous le Buffle/Boeuf, qui est le deuxième animal du zodiaque chinois. Il est dictatorial, déterminé, et insoumis. Il s’entend bien avec le Coq et le Serpent, mais très mal avec le Mouton/la Chèvre.

Lire aussi : Chants du Nouvel an : 新年好 Xīn nián hǎo

A cette occasion, il faut allumer les pétards, car les sons des pétards peuvent chasser les esprits maléfiques. Les chinois se lancent dans un grand nettoyage, afin de dire adieu au passé pour mieux accueillir le présent. Il faut donc nettoyer tous les coins et recoins de la maison avant le Jour J.

Beaucoup de famille collent des inscriptions parallèles sur du papier rouge en signe de bon augure, de bonne chance, de meilleurs voeux. Ces inscriptions peuvent aussi se trouver sur des lanternes en papier.

Lire aussi : Nouvel An chinois : les habitudes changent

Il y a 3000 ans environ, deux petites planches en bois de pêcher étaient suspendues aux portes d’entrée des maisons, sur lesquelles étaient calligraphiées le nom des divinités protectrices des portes. Les amulettes en bois de pêcher chassent les mauvais esprits. Durant la dynastie Song (960-1279), les petites planches sont remplacées par deux bandes de papier rouge calligraphiées avec des phrases parallèles (chunlian 春联).

Les chinois aiment aussi veiller la nouvelle année jusqu’a dernier soir. Ce soir là, la maison doit être propre, les tombes des ancêtres visitées et nettoyées, le repas préparé pour toute la famille présente.

Tous les ans, le gala annuel de CCTV est un évènement incontournable pour les chinois. Entre acrobatie, chants, danses, et comédie, tout est fait pour distraire les petits et les grands.

Lors du premier jour du nouvel an, il faut rendre visite aux proches les plus importants, afin de souhaiter la bonne année aux aînés. Ainsi, les enfants et les jeunes doivent s’agenouiller et poser la tête par terre trois fois pour montrer le respect et souhaiter les meilleurs voeux. Parfois, à cette occasion, les plus jeunes peuvent recevoir une enveloppe rouge.

Une autre coutume atteste que les femmes passent la veille du nouvel an chez leur mari, et elles doivent rentrer voir leurs parents le deuxième jour du nouvel an, pas avant, en amenant leur mari et leurs enfants.