Le variant Delta se propage en Chine

par | Juil 30, 2021 | 2019-nCoV, Santé, SOCIETE

Un pic épidémique de Covid-19 a été détecté en dans plusieurs provinces de Chine, y compris à Beijing, selon la Commission nationale de la santé. La Chine est confrontée à la propagation de la souche Delta, variant le plus contaminant.

La Chine, où le Covid-19 a été détecté pour la première fois en décembre 2019 à Wuhan, a pratiquement jugulé l’épidémie dès le printemps 2020.

Cependant la dernière flambée de Covid-19, repérée à Nankin le 20 juillet, apparait comme la plus répandue géographiquement dans toute la Chine depuis des mois.

Observée initialement auprès de neuf employés de l’aéroport de l’ancienne «capitale du sud», Nankin, la contagion a désormais touché 171 personnes dans le Jiangsu, province voisine de la métropole de  Shanghai, et a gagné au moins quatre autres provinces.

À Nanjing, plus de neuf millions d’habitants ont été dépistés et plusieurs quartiers placés en confinement strict. « Tous les habitants de la ville, y compris les simples visiteurs, vont être dépistés », a assuré le directeur adjoint de la Commission de santé de Nanjing, au micro d’Europe 1. « Ceux qui habitent dans les zones les plus touchées le seront plusieurs fois afin d’être sûrs que cette campagne soit vraiment efficace. »

La majorité des personnes contaminées au Covid-19 avaient déjà été vaccinées, selon la commission de la santé du Jiangsu, soulevant des inquiétudes quant à l’efficacité des vaccins chinois contre la souche Delta.

La Chine est le pays le plus peuplé du monde ayant déjà administré 1,6 milliard de doses des laboratoires SInoVac et Sinopharm, mais sans préciser le nombre de personnes entièrement vaccinés. L’objectif de la Chine est d’immuniser 65% de la population (1,4 milliard d’habitants) avant la fin de l’année.

Dans le Jiangsu, les autorités ont placé en confinement des centaines de milliers d’habitants, a indiqué lors d’un point presse, Lu Jing, un responsable des services épidémiologiques provinciaux. «Les cafés internet, les salles de sport, les cinémas, les karaokés et même les bibliothèques de Nankin ont été fermés», a-t-il déclaré.

La métropole de Nankin a déjà testé deux fois ses plus de 9,2 millions d’habitants et a engagé une troisième campagne de dépistage le 28 juillet, a annoncé la mairie.

Tandis que la province du Sichuan a aussi fait état de trois cas le 29 juillet. A Beijing, deux cas, les premiers depuis six mois dans la capitale, ont été détecté.

La ville de Zhuzhou, dans la province chinoise du Hunan (centre), a annoncé la fermeture de ses cinémas, lieux de divertissement et sites touristiques après avoir signalé de nouvelles infections asymptomatiques de coronavirus.

Zhuzhou a signalé depuis le 29 juillet six cas asymptomatiques, qui avaient partagé un bateau pour une croisière fluviale dans la ville de Changde, au Hunan, avec trois cas confirmés et un cas asymptomatique, a indiqué le centre municipal de prévention et de contrôle de la COVID-19.

La ville a suspendu toutes les réunions en personne et les rassemblements de masse, et les résidents sont invités à ne pas quitter la ville sauf en cas de nécessité, selon le centre.

Ce 30 juillet également, la ville de Zhangjiajie, dans le Hunan, a fermé tous ses sites touristiques et classé onze quartiers comme zones à risque moyen d’infection à la COVID-19. La ville, connue pour ses montagnes pittoresques, a signalé jeudi un cas confirmé de COVID-19.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :