lundi, juillet 15

Les chinois ont chauds : la température avoisine les 40 °C à Pékin

Le 23 juin matin, 185 alertes rouges pour forte chaleur ont été émises sur un large quart nord et est du pays, selon le quotidien français, Le Monde. Pékin a enregistré 41,1 °C le 22 juin, soit sa journée de juin la plus chaude depuis le début des relevés météorologiques en 1961.

L’observatoire national chinois a émis le 22 juin une alerte jaune pour des températures élevées, alors que des vagues de chaleur frappent certaines régions du pays.

Durant la journée du 22 juin, les températures dans certaines parties de Beijing, de Tianjin, du Hebei, du Henan, du Shandong, de l’Anhui, du Jiangsu, du Xinjiang, de la Mongolie intérieure, du Liaoning, du Fujian et de Hainan, devraient atteindre 35 à 37 degrés Celsius, a indiqué le Centre météorologique national.

Selon les prévisions, les températures dans certaines de ces régions dépasseront 40 degrés Celsius. Le centre météorologique conseille d’éviter les activités en plein air pendant les périodes de canicule dans l’après-midi et suggère aux ouvriers exposés à des températures élevées de prendre les mesures de protection nécessaires.

Le 23 juin, en début de journée, l’agence de presse Xinhua a relayé l’annonce de l’observatoire national chinois qui a été renouvelé pour des températures élevées, alors qu’une vague de chaleur torride frappe plusieurs régions du pays.

185 alertes rouges ont été émises sur un large quart nord et est de la Chine, qui englobe Pékin, la métropole de Tianjin, ainsi que les provinces limitrophes du Hebei et du Shandong. L’alerte rouge est le niveau le plus élevé de la météorologie en Chine.

Durant la journée du 23 juin, les températures dans des régions telles que le nord de la Chine et les régions le long des fleuves Jaune et Huaihe devraient rester supérieures à 35 degrés Celsius, selon le Centre météorologique national.

Selon les prévisions, les températures dans certaines régions de Pékin, Tianjin, Hebei et Shandong pourraient avoisiner les 40 degrés Celsius.

De 8h à 16h le 22 juin, les températures dans certaines parties de Pékin, Tianjin, Hebei et Shandong ont augmenté rapidement, les températures les plus élevées dépassant les 40 degrés Celsius. Au total, 17 observatoires météorologiques nationaux situés dans ces quatre régions de niveau provincial ont signalé des températures record.

La température à une station météorologique du sud de Pékin a grimpé à 41,1 degrés Celsius à 15h19. Le 22 juin, les données ont montré que la Chine a fait face à la journée la plus élevée depuis le début des enregistrements fiables, selon le service météorologique de Pékin. La température la plus élevée jamais enregistrée à la station de Nanjiao était de 41,9 degrés Celsius le 24 juillet 1999.

La ville de Pékin a émis une alerte orange pour les températures élevées jeudi à 9h00 et prévoit que la canicule va brûler de vastes régions de la capitale jusqu’au 24 juin.

Dans l’après-midi du 22 juin, la province du Hebei a amélioré les réponses d’urgence aux températures élevées, lançant une alerte rouge alors que les températures dans les villes de Langfang, Cangzhou et Hengshui, ainsi que dans certaines parties des villes de Baoding, Shijiazhuang et Xingtai, devraient atteindre 40 à 42 degrés. Celsius le vendredi.

« Au cours des 10 prochains jours, des endroits comme la région de Pékin-Tianjin-Hebei, le Henan, le Shandong et la Mongolie intérieure seront confrontés à des risques moyens de températures élevées, la demande d’électricité et d’énergie augmentera et les activités de plein air pourraient entraîner de la chaleur. accident vasculaire cérébral », a déclaré Zhang Fanghua, prévisionniste en chef du Centre météorologique national.

« Des efforts doivent être faits pour prévenir les coups de chaleur et assurer l’approvisionnement en énergie », a indiqué ce dernier, suggérant que les gens prennent des mesures de protection de la santé lorsqu’ils participent à des activités de plein air ou travaillent sur le terrain.

Pour la première fois depuis 2014, l’alerte rouge entre en vigueur à Pékin, avec des températures qui pourraient de nouveau atteindre les 40 °C le 23 juin, selon les services météo. La capitale chinoise a enregistré 41,1 °C la veille , soit sa journée de juin la plus chaude depuis le début des relevés météorologiques en 1961.

«Ce temps n’est pas humain et ce n’est que le mois de juin!», écrit une internaute sur le réseau social Weibo au diapason d’autres commentaires.

A Pékin, des habitantes se déplaçaient jeudi le visage entièrement couvert d’un masque pour se protéger du soleil et portaient une casquette avec une large visière. Le long des canaux de la ville, certains cherchaient à échapper à la chaleur en barbotant dans l’eau.

Dans la province du Shandong qui borde la mer Jaune, la température a même atteint localement jeudi 43 °C, selon les services météorologiques. D’après les médias locaux, dix-sept stations de relevés météo au niveau national ont battu des records de températures.

Cette forte chaleur devrait persister dans le nord et l’est du pays durant au moins huit jours, ont averti vendredi les services météorologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *