Les États-Unis ont exhorté la Chine à cesser de faire pression sur Taïwan dans de multiples sphères suite au commentaire d’un haut responsable chinois, Yang Jiechi, selon lequel Washington devrait respecter la position de la Chine à Taïwan.

« Nous exhortons Pékin à cesser ses pressions militaires, diplomatiques et économiques contre Taïwan et à engager à la place un dialogue significatif avec les dirigeants démocratiquement élus de Taïwan », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, lors de son premier point de presse quotidien.

Ce dernier a répondu à une remarque de Yang Jiechi, membre du politburo et chef du bureau des affaires étrangères du Parti communiste chinois, prononcée le 1er février lors d’un discours devant le Comité national américain sur les relations États-Unis-Chine.

Lire aussi : Un haut diplomate chinois appelle à l’apaisement des relations Chine/Etats-Unis

Au cours du discours en ligne, Yang Jiechi a déclaré que la Chine attend des États-Unis qu’ils «honorent leur engagement au titre des trois communiqués conjoints sino-américains; respectent strictement le principe d’une seule Chine; et respectent la position et les préoccupations de la Chine sur la question de Taïwan».

Les communiqués conjoints sont une série de déclarations conjointes publiées par les États-Unis et la Chine en 1972, 1979 et 1982, et le principe d’une seule Chine est le principe qu’il n’y a qu’une seule Chine et que Taïwan fait partie de la Chine.

« Taïwan est tant sous cette pression que les États-Unis devaient être parfaitement clairs sur leurs engagements envers Taïwan », a indiqué de son côté Kathleen Hicks, secrétaire adjoint à la défense des États-Unis.

« Je pense que les États-Unis doivent travailler en étroite collaboration avec Taïwan pour s’assurer qu’ils ont le – que les États-Unis peuvent soutenir leur approche en matière de légitime défense », a déclaré Kathleen Hicks, lorsque le sénateur Rick Scott a demandé s’il y avait quelque chose que les États-Unis pourraient faire pour que le président chinois Xi Jinping sache que les États-Unis veulent sérieusement défendre Taïwan.

Le nouveau secrétaire d’État américain Antony Blinken a également abordé la question de Taïwan à la question de l’animateur de MSNBC, Andrea Mitchell, si les États-Unis prendraient des mesures si la Chine agissait contre Taïwan et s’il assistait à une confrontation militaire entre les États-Unis et la Chine à l’avenir.

« Il ne fait aucun doute que la Chine nous pose le défi le plus important de tous les autres pays, mais c’est un défi compliqué », a déclaré Anthony Blinken. « Il y a des aspects contradictoires dans la relation, il y a certainement des aspects concurrentiels, et il y a encore des aspects coopératifs. Mais que nous ayons affaire à l’un de ces aspects de la relation, nous devons être en mesure d’aborder la Chine à partir d’une position de la force, pas la faiblesse », a déclaré ce dernier.