Ant Group a conclu un accord avec les régulateurs chinois pour restructurer ses activités après avoir soulevé des problèmes ayant interrompu son introduction en bourse de 37 milliards de dollars l’an dernier, a rapporté le Financial Times.

Lire aussi : La Chine exige à Alibaba la refonte de Ant Group

La restructuration proposée impliquera que Ant Group placera toutes ses principales activités, y compris ses unités technologiques, dans une société de portefeuille financière pour se conformer à une nouvelle réglementation mise en place par la Banque populaire de Chine en novembre.

Ce changement devrait être annoncé avant le début des vacances du Nouvel An chinois le 11 février, ont expliqué deux sources proches du dossier au quotidien britannique.

Ce processus, laissera la plus grande société de paiement mobile de Chine soumise à des exigences de capital plus strictes, ce qui en fera de Ant Group plus une banque qu’une entreprise de technologie.

Lire aussi : Ant Group fait face à un chemin tortueux

Une personne proche d’Ant Group, qui a refusé d’être nommée, a déclaré qu’il faudrait plusieurs mois pour terminer la refonte. «Les affaires seront certainement affectées», a-t-il ajouté. « L’impact réel dépendra de la manière dont nous suivrons strictement la nouvelle règle de prêt en ligne », a déclaré le quotidien britannique.