photo chine standardLes étudiants malgaches avaient jusqu’au 31 mai pour régulariser leur situation financière, sans quoi ils auraient été tous expulsé de Chine. Une dizaine de jour après ce préavis, les ministères de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique se sont engagés à payer les arriérés de bourse.

Les 274 étudiants concernés pourront poursuivre leurs études à l’issu de ces négociations entre les deux pays. Ainsi, plusieurs paiements échelonnés seront prochainement effectué, dans la suite de ceux actuellement versés par les autorités malgaches aux universités chinoises. D’autant que le ministère des finances et du budget et celui des affaires étrangères doivent verser près de 5 millions d’euros d’impayés, en terme de frais de scolarité et d’hébergement.

Malgré cette grande avancée, les étudiants doivent encore se débrouiller seuls pour pouvoir financer leurs études et leur quotidien, car le montant payé par l’État sera directement versé aux universités et non aux boursiers eux-mêmes.

Le site NewsMada rappelle que les étudiants ont alerté les pouvoirs publics malgaches depuis 2012, en vain. Seuls, ils ont dû également faire face au désintérêt de l’ambassadeur de Madagascar en Chine, Viktor Sikonina et au silence des responsables dans les différents ministères concernés. Le site met également en avant la mort d’un jeune homme en 2013. Cet étudiant a succombé à une crise cardiaque non traitée, par manque de moyen financier pour pouvoir consulter un médecin.