« La confiance de l’industrie manufacturière allemande s’est ‘sensiblement renforcée’ alors que l’indice ifo des prévisions pour les exportations a grimpé de 7,5 points à 10,7 points de janvier à février », a déclaré mardi l’Institut IFO, un institut de recherche économique basé à Munich.

L’indice IFO des exportations reflète les prévisions d’exportation des entreprises allemandes pour les trois prochains mois. Cet indice a atteint son plus haut niveau depuis septembre 2018, selon l’étude mensuelle de l’IFO, menée auprès de 2.300 fabricants allemands.

« La bonne situation économique de la Chine et une hausse de la production américaine aident les exportateurs allemands », a indiqué dans un communiqué le président de l’Institut ifo, Clemens Fuest.

L’Institut fédéral de la statistique (Destatis) a indiqué que même si les Etats-Unis étaient toujours le plus gros marché d’exportation de l’Allemagne l’année dernière, les exportations ont chuté de 12,5% en glissement annuel pour s’élever à 103,8 milliards d’euros.

La Chine était en 2020 le deuxième plus grand marché d’exportation de l’Allemagne, d’après Destatis. Contrairement aux autres grands marchés, les exportations allemandes à destination de la Chine n’ont presque pas été affectées par la pandémie de COVID-19 et ont seulement diminué de 0,1% en glissement annuel pour atteindre 95,9 milliards d’euros.

Lire aussi : La Chine reste le principal partenaire commercial de l’Allemagne

Selon l’Association allemande des fabricants de matériel électrique et électronique (ZVEI), la Chine est devenue le plus gros marché d’exportation de l’industrie allemande de matériel électrique en 2020. Avec une hausse de 6,5% à 23,3 milliards d’euros, le marché chinois s’est « développé de manière plus dynamique » qu’avant la pandémie.