Le marché immobilier chinois est resté généralement stable en janvier, affichant une légère croissance mensuelle des prix des logements dans 70 villes majeures, selon les données officielles publiées le 23 février.

Les prix des logements neufs dans quatre villes de premier rang, à savoir Beijing, Shanghai, Shenzhen et Guangzhou, ont augmenté de 0,6% en glissement mensuel en janvier, contre une hausse de 0,3% en décembre dernier, d’après les données du Bureau d’État des statistiques.

Les prix des logements neufs dans 31 villes de deuxième rang du pays ont augmenté de 0,4% en base mensuelle, tandis que ceux dans 35 villes de troisième rang ont connu une augmentation mensuelle de 0,2% le mois dernier.

D’après l’agence de presse Bloomberg, la croissance des prix des logements en Chine s’est accélérée en janvier, la faiblesse des stocks ayant alimenté la crainte de passer à côté des acheteurs alors même que les autorités élargissaient les limites.

D’ailleurs, les prix des logements neufs dans 70 grandes villes, hormis des logements subventionnés par l’État, ont augmenté de 0,28% en janvier 2021 par rapport à décembre 2020, après avoir grimpé de 0,12% au cours de chacun des deux mois précédents.

Les valeurs sur le marché secondaire, qui subit moins d’intervention gouvernementale, ont progressé de 0,37%, le plus rapide en 18 mois. « L’enthousiasme des acheteurs a persisté face aux restrictions plus strictes imposées dans certaines grandes villes le mois dernier alors que le parc immobilier disponible continuait de baisser », a expliqué Bloomberg.

Dans les quatre plus grandes villes, l’inventaire équivalait à seulement huit mois de ventes à la fin du mois de janvier, le plus bas depuis au moins 2019, selon China Real Estate Information Corp.Le parc de logements moyen dans 100 villes sur le radar de l’entreprise était également plus bas qu’un an auparavant, a souligné Bloomberg.