Wang Yi, conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, a échangé le 5 mars avec le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken au sujet de la question ukrainienne.

A la demande d’Antony Blinken, Wang Yi a rappelé la position et de la Chine et indiqué que « l’évolution de la question dans ce pays est une chose que la Chine ne veut pas voir ».

« La question ukrainienne est compliquée, et concerne non seulement les normes fondamentales des relations internationales, mais est également étroitement liée aux intérêts de sécurité de diverses parties », a souligné le chef de la diplomatie chinoise.

En tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, « la Chine décide toujours de sa propre position et de sa propre politique en fonction des mérites de la question elle-même », a poursuivi le ministre chinois.

Selon lui, « la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays doivent être respectées », attestant que « les différends doivent être réglés de manière pacifique par le dialogue ».

De son côté, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a déclaré que le monde observait les pays qui défendent les principes de liberté, d’autodétermination et de souveraineté.

Antony « Blinken a discuté avec Wang Yi de la guerre préméditée, sans fondement et injustifiée menée par la Russie contre l’Ukraine », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, dans le communiqué.

Le chef de la diplomatie américaine a souligné que « le monde agit à l’unisson pour rejeter et répondre à l’agression russe, en s’assurant que Moscou en paie le prix fort ».