La viande de yak du comté de Leiwuqi a été sélectionnée comme produit d’appellations d’origine contrôlée (AOC) de Chine en 2016.

Situé au nord de la ville de Changdu, le comté de Leiwuqi est réputé pour son industrie du yak et ses méthodes d’élevage. En 2017, les ressources génétiques du yak de Leiwuqi ont ​ été incluses dans la Banque nationale de ressources génétiques du bétail et de la volaille par le Comité national des ressources génétiques animales de Chine.

Dans le cadre du plan national de lutte contre la pauvreté, le comté de Wuqi a créé un modèle de chaîne industrielle centré sur la «culture de fourrages, élevage, transformation, vente», en s’appuyant sur son industrie du yak.

L’objectif des autorités locales est d’aider les agriculteurs et les éleveurs à s’enrichir autour de l’industrie du yak. Le comté de Wuqi a ainsi créé un modèle de chaîne industrielle basé sur la culture de fourrages, l’élevage, la transformation puis la vente de yak.

Il y a à ce jour trois bases d’élevage dans le comtén ayant envoyé à l’abattage plus de 2 600 yaks. Cette industrie permet à 720 ménages de vivre de cette industrie, grâce à l’élevage collectif ou individuel. Leurs revenus moyens ont ainsi augmenté de plus de 3 000 yuans (soit 375 euros).