Le patron de l’opérateur de télécoms BT a estimé sur la chaîne BBC qu’il était «impossible» de retirer tous les équipements du géant chinois des télécommunications Huawei de l’ensemble du réseau britannique en moins de dix ans.

Philip Jansen, directeur de l’opérateur de télécoms BT, a annoncé qu’il était «impossible» de retirer tous les équipements de Huawei de l’ensemble du réseau britannique en moins de dix ans. Il a également averti des «pannes» et problèmes de sécurité pourraient surgir si le secteur devait cesser toute transaction commerciale avec Huawei pendant que le réseau de téléphonie de nouvelle génération, la 5G, est mis en place.

Ce dernier a réagit à la décision qui pourrait être rendue publique par le secrétaire à la Culture et au Numérique Oliver Dowden sur l’avenir de Huawei au Royaume-Uni. «Si on essaie de ne pas avoir Huawei (dans la 5G) idéalement nous voudrions avoir 7 ans devant nous et pourrions probablement le faire en 5 ans», a déclaré lundi Philip Jansen.

«Si on veut n’avoir aucun élément de Huawei dans toute l’infrastructure des télécoms à travers le Royaume-Uni, je pense que c’est impossible à faire en moins de 10 ans», a-t-il ajouté.

Ce dernier a rappelé que Huawei fait partie des infrastructures télécoms britanniques depuis près de 20 ans, et est «un gros fournisseur de BT et d’autres opérateurs au Royaume-Uni». Il a aussi assuré que se passer de Huawei pouvait à court terme causer des risques pour la sécurité du réseau.

Le gouvernement britannique avait multiplié les déclarations rappelant qu’il considérait le géant chinois des équipements télécoms, Huawei, comme «hautement risqué» pour la sécurité du futur réseau de 5G du pays, laissant entendre qu’il pourrait à terme s’en passer.

L’ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, Liu Xiaoming, a quant à lui averti que si le Royaume-Uni veut «faire de la Chine un ennemi, (il) devra en assumer les conséquences».