jeudi, février 8

Étiquette : Londres

Le maire de Londres envoie un message de soutien aux hongkongais
Europe, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le maire de Londres envoie un message de soutien aux hongkongais

Le maire de Londres a envoyé un message de soutien le 22 juillet aux habitants de Hong Kong qui cherchent une nouvelle vie au Royaume-Uni, suite aux dernières mesures de la Chine continentale à Hong Kong. Londres affirme que son bureau dépensera 900 000 livres (1,2 million de dollars) pour aider les nouveaux arrivants à se loger, à s'instruire et à trouver un emploi. Le maire Sadiq Khan a déclaré que Londres devrait accueillir la plus grande proportion d'arrivées de Hong Kong au Royaume-Uni en 2021. En effet, le gouvernement britannique a introduit une nouvelle voie d'immigration pour les personnes possédant un passeport national britannique d'outre-mer pour vivre et travailler dans le pays. Le gouvernement estime qu'environ 123 000 à 153 000 personnes utiliseront le visa cette...
Un journaliste de la BBC quitte la Chine
Europe, MONDE

Un journaliste de la BBC quitte la Chine

Ces dernières années, la BBC s'est fait remarquée auprès des autorités chinoises pour le traitement de ses reportages concernant des sujets en lien avec les droits de l'Homme au Xinjiang. La chaîne a fait face à plusieurs remontrances de la part de Beijing, qui a vivement critiqué le correspondant de la chaîne à Beijing, John Sudworth, et la BBC elle-même. Cette dernière a fait l’objet de pressions pour sa campagne de désinformation et de ce que la Chine qualifie de "diffamations" et atteintes à son image. Lire aussi : La BBC interdite en Chine, Londres dénonce une «atteinte inacceptable» Face à la pression, le journaliste John Sudworth a décidé de quitter la Chine continentale pour se rendre à Taïwan. Le 31 mars, la chaîne BBC a fait part sur les réseaux sociaux de son mécontente...
La Chine dénonce le traitement de l’information de la BBC
Europe, MONDE

La Chine dénonce le traitement de l’information de la BBC

La BBC est sous le feu des critiques des autorités chinoises et des réseaux sociaux en Chine après la révocation de la licence de la chaîne de télévision CGTN par l'autorité britannique de régulation des médias (Ofcom). Lire aussi : La chaîne CGTN privée d'antenne au Royaume-Uni Les relations entre la Grande-Bretagne et la Chine sont tendues depuis des mois sur les dossiers de Hong Kong, de Huawei ou du traitement des musulmans ouïgours dans la région chinoise du Xinjiang. L'Ofcom a révoqué la licence de la chaîne de télévision China Global Television Network, après avoir conclu que le Parti communiste au pouvoir était le vrai responsable de la ligne éditoriale. Par la suite, le ministère chinois des Affaires étrangères a publié une déclaration accusant la BBC d'avoir diffusé d...
La Chine condamne la politique britannique du passeport BNO
Europe, Hong Kong, MONDE

La Chine condamne la politique britannique du passeport BNO

Un porte-parole du gouvernement central chinois a fermement condamné le Royaume-Uni pour l'acceptation des demandes de citoyenneté des résidents de Hong Kong détenant les passeports britanniques d'outre-mer (BNO), à partir du 31 janvier. Lire aussi : Londres prolonge les visas de millions de hongkongais "La décision du Royaume-Uni, visant à faire d'un grand nombre d'habitants de Hong Kong des citoyens britanniques de seconde classe, est une offense flagrante à la souveraineté de la Chine", a déclaré le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’État. Ce dernier a fait part de "sa ferme opposition" à cette décision. Dans le mémorandum échangé avec la Chine avant la rétrocession de Hong Kong en 1997, le Royaume-Uni a indiqué qu'il ne confé...
Londres prolonge les visas de millions de hongkongais
Europe, Hong Kong, MONDE

Londres prolonge les visas de millions de hongkongais

Des millions de Hongkongais peuvent depuis le 31 janvier demander de nouveaux visas leur permettant de rester plus longtemps en Grande-Bretagne, puis de prétendre à la naturalisation, un moyen pour Londres d'offrir une porte de sortie à ceux qui veulent quitter Hong Kong. Les titulaires d'un passeport britannique d'outre-mer (British National Overseas, BNO) et leurs proches étaient en mesure, depuis 17H00 (09H00 GMT) ce 31 janvier, de postuler en ligne pour un titre de séjour en Grande-Bretagne, leur donnant non seulement le droit d'y vivre, mais aussi celui d'y travailler pendant cinq ans. A terme, ils pourront demander la citoyenneté. Alors que jusqu'ici ils n'avaient le droit de visiter le Royaume-Uni que pour six mois, sans pouvoir y travailler. Cette réforme est la réponse de...
La Chine condamne Londres concernant les passeports BNO à Hong Kong
Europe, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

La Chine condamne Londres concernant les passeports BNO à Hong Kong

La Chine a condamné le Royaume-Uni pour "son battage autour de la question des passeports britanniques d'outre-mer (BNO), afin de s'ingérer dans les affaires de Hong Kong". "La partie britannique, en violation de sa promesse, a choisi de faire un battage de manière obstinée et répétée sur la question des passeports BNO pour s'ingérer dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian. Ce dernier a fustigé la décision du Royaume-Uni d'accepter à partir du 31 janvier les demandes de citoyenneté des habitants de Hong Kong pouvant recevoir le passeport BNO. "Cela ne fera que nuire à ses propres intérêts", a-t-il déclaré. Zhao Lijian a réitéré que la Chine était pleinement confiante da...
Londres ouvre ses nouveaux visas pour Hong Kong
Europe, Hong Kong, MONDE

Londres ouvre ses nouveaux visas pour Hong Kong

Le Royaume-Uni a assuré ce 29 janvier vouloir défendre «la liberté et l'autonomie» de Hong Kong avec le lancement de ses nouveaux visas à long terme pour les habitants de l'ancienne colonie britannique. Londres réagit ainsi à la loi controversée sur la sécurité nationale instaurée à Hong Kong, fin juin 2020. Désormais, les hongkongais possédant un passeport britannique d'outre-mer peuvent demander à partir du 31 janvier ce document qui leur permet de vivre et travailler au Royaume-Uni pendant cinq ans et à terme de demander la nationalité britannique. Le passeport britannique d'outre-mer est un document hérité de la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997. D'ailleurs, auparavant, ils avaient le droit de visiter le Royaume-Uni que pour six mois, sans pouvoir y travailler. ...
Londres va interdire les importations du Xinjiang
Europe, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Londres va interdire les importations du Xinjiang

Dans un contexte de relations diplomatiques très tendues entre la Chine et le Royaume-Uni, Londres compte bannir les importations liées au travail forcé des Ouïghours. Ces mesures seront détaillées d'ici peu de temps devant les députés par le chef de la diplomatie, Dominic Raab, ont précisé The Guardian et The Sun. Lire aussi : Washington bloque à nouveau des importations de coton du Xinjiang Le Royaume-Uni compte interdire l'importation de biens suspectés d'avoir nécessité le recours au travail forcé de la minorité musulmane ouïghoure dans la région autonome du Xinjiang, a indiqué la presse britannique. Selon The Guardian, Londres envisage des amendes pour les entreprises qui ne contrôlent pas suffisamment leurs chaînes d'approvisionnement, notamment concernant le coton, dont ...
Londres a décidé de suspendre le traité d’extradition avec la Chine
Europe, Hong Kong

Londres a décidé de suspendre le traité d’extradition avec la Chine

Dominic Raab a annoncé la suspension du traité d’extradition avec la Chine en réaction à la loi controversée sur la sécurité nationale adoptée à Hong Kong, en mai 2020. Le ministre britannique des affaires étrangères, Dominic Raab, a confirmé la décision devant le Parlement le 20 juillet en dépit de la réaction de la Chine évoquant une grave erreur de politique étrangère et des risques de représailles. «Le gouvernement a décidé de suspendre le traité d’extradition immédiatement et pour une durée indéterminée», a déclaré Dominic Raab, ajoutant que la loi de sécurité nationale promulguée par la Chine remet en causes les principes qui sous-tendent le traité d’extradition. De son côté, la Chine a mis en garde Londres contre «les conséquences» de la suspension de ce traité d’extr...
Londres accuse la Chine de violations « flagrantes » au Xinjiang
Europe, Xinjiang

Londres accuse la Chine de violations « flagrantes » au Xinjiang

Londres a accusé la Chine de violations "flagrantes et choquantes" des droits de l'homme contre la population ouïghour au Xinjiang. Dominic Raab, ministre britannique des Affaires étrangères, a assuré qu'il "est clair qu'il y a des atteintes graves, choquantes aux droits de l'Homme". Ce dernier a déclaré que des sanctions contre des responsables chinois ne pouvaient être exclues. Les informations faisant état d'une stérilisation forcée et d'une persécution plus large du groupe musulman "rappellent quelque chose qui n'a pas été vu depuis longtemps", a-t-il déclaré à la chaîne BBC. Ce dernier a indiqué que le Royaume-Uni travaillera avec ses alliés pour prendre les mesures appropriées contre la Chine. L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, Liu Xiaming, a déclaré que parler de ca...
Liu Xiaoming : « Rejeter Huawei, c’est rejeter l’avenir »
SCI/TECH

Liu Xiaoming : « Rejeter Huawei, c’est rejeter l’avenir »

Le gouvernement britannique a décidé dès l'année prochaine d'interdire les équipements 5G du géant chinois des télécoms, Huawei, dans les réseaux anglais. Le Premier ministre Boris Johnson et son gouvernement ont décidé d'interdire Huawei de ses réseaux de télécommunications. Le géant chinois Huawei est accusé par l'administration Trump d'espionner pour le compte du gouvernement chinois. Huawei bannit du Royaume-Uni Cela signifie que Huawei ne pourra plus vendre d'équipements 5G dans les infrastructures des opérateurs britanniques après le 31 décembre 2020. Le Royaume-Uni veut également cesser d'utiliser tout équipement 5G de l'entreprise d'ici 2027. Les opérateurs de téléphonie et télécommunications devront trouver des alternatives, notamment auprès de Nokia ou Ericsson par exemp...
Londres ne peut pas faire sans Huawei
Europe, MONDE

Londres ne peut pas faire sans Huawei

Le patron de l'opérateur de télécoms BT a estimé sur la chaîne BBC qu'il était «impossible» de retirer tous les équipements du géant chinois des télécommunications Huawei de l'ensemble du réseau britannique en moins de dix ans. Philip Jansen, directeur de l'opérateur de télécoms BT, a annoncé qu'il était «impossible» de retirer tous les équipements de Huawei de l'ensemble du réseau britannique en moins de dix ans. Il a également averti des «pannes» et problèmes de sécurité pourraient surgir si le secteur devait cesser toute transaction commerciale avec Huawei pendant que le réseau de téléphonie de nouvelle génération, la 5G, est mis en place. Ce dernier a réagit à la décision qui pourrait être rendue publique par le secrétaire à la Culture et au Numérique Oliver Dowden sur l'avenir d...
L’ambassade de Chine dénonce « l’ingérence grossière » du Royaume-Uni
Europe, Hong Kong

L’ambassade de Chine dénonce « l’ingérence grossière » du Royaume-Uni

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni a critiqué "l'ingérence grossière du Royaume-Uni dans les affaires intérieures de la Chine" après l'annonce de Londres d'accorder à certains résidents de Hong Kong la citoyenneté britannique. L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, Liu Xiaoming, a déclaré lors d'une conférence de presse virtuelle que "le gouvernement britannique continue de faire des remarques irresponsables sur les affaires de Hong Kong et de lancer des accusations injustifiées contre la loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK), et parle même de changer les dispositions relatives aux titulaires d'un passeport britannique d'outre-mer (British National Overseas) de Hong Kong". Pour ce dernier, "ces mesures consti...
Beijing dénonce l’offre de citoyenneté britannique aux hongkongais
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Beijing dénonce l’offre de citoyenneté britannique aux hongkongais

Le ministère chinois des affaires étrangères a condamné l'offre de citoyenneté britannique aux résidents de Hong Kong, mettant en garde contre les "conséquences". Le ministère chinois des affaires étrangères a condamné l'offre de citoyenneté du gouvernement britannique aux habitants de Hong Kong. Beijing a mit en garde contre les "conséquences", au lendemain des déclarations de Londres d'ouvrir la voie à la citoyenneté pour 3 millions de hongkongais suite à la nouvelle loir sur la sécurité nationale à Hong Kong. "La partie britannique a violé ses propres engagements ainsi que le droit international et les normes fondamentales, et la Chine s'y oppose fermement et se réserve le droit de prendre les mesures correspondantes", a déclaré le porte-parole du ministère Zhao Lijian. "Tous l...
Londres examine l’impact des sanctions américaines sur Huawei
Europe, MONDE

Londres examine l’impact des sanctions américaines sur Huawei

Le gouvernement britannique a lancé une étude d'impact des nouvelles sanctions américaines sur Huawei, selon des responsables cités par le Financial Times, alors que Londres avertit que les restrictions pourraient avoir des implications "très, très graves" pour le rôle prévu de la société chinoise dans la fourniture de réseaux 5G en Grande-Bretagne. Lire aussi : Londres veut mettre fin à sa dépendance à l’égard des importations chinoises L'examen d'urgence - qui a commencé quelques jours seulement après l'annonce par les États-Unis de nouveaux contrôles à l'exportation sur Huawei le mois dernier - est entrepris par le National Cyber ​​Security Center, une branche de l'agence britannique de renseignement sur les signaux GCHQ. Les sanctions américaines et la révision britannique don...
Liu Xiaoming critique Londres pour avoir recommandé de quitter la Chine
2019-nCoV, Santé, SOCIETE

Liu Xiaoming critique Londres pour avoir recommandé de quitter la Chine

L'ambassadeur de Chine à Londres a accusé le 6 février le Royaume-Uni d'avoir «réagi de manière excessive» en demandant à ses ressortissants de quitter le territoire chinois. A lire aussi : Londres demande à ses ressortissants de quitter la Chine «J'espère que le gouvernement britannique adoptera un point de vue objectif et réfléchi sur ce qui se passe en Chine», a déclaré Liu Xiaoming au cours d'une conférence de presse. «Nous lui avons dit qu'une réaction excessive n'était pas utile. Nous pensons qu'il ne devrait pas y avoir une telle panique», a indiqué ce dernier. Mardi, le ministère britannique des Affaires étrangères a recommandé aux citoyens du Royaume-Uni de quitter la Chine «s'ils le peuvent», afin de réduire les risques d'exposition au nouveau coronavirus qui a fait s...
Londres demande à ses ressortissants de quitter la Chine
2019-nCoV, Santé, SOCIETE

Londres demande à ses ressortissants de quitter la Chine

Le ministère des Affaires étrangères britannique a exhorté les ressortissants britanniques à quitter la Chine s'ils le peuvent. Sur son site, le ministère a écrit : «Si vous êtes en Chine et que vous pouvez partir, vous devez le faire». «Certaines compagnies aériennes, dont British Airways et Virgin Atlantic, ont annoncé la suspension de leurs vols à destination et en provenance de la Chine continentale. D'autres compagnies aériennes commerciales fonctionnent toujours, mais il pourrait devenir plus difficile d'accéder aux options de départ au cours des prochaines semaines», a écrit le ministère britannique.
25 cas de contamination en Thaïlande
2019-nCoV, Santé, SOCIETE

25 cas de contamination en Thaïlande

La Thaïlande est le pays voisin de la Chine qui compte le plus grand nombre de cas de contamination par le nouveau coronavirus hors de la Chine. Six nouveaux cas ont été confirmés, portant à 25 leur nombre total enregistré dans le pays. Ces six nouveaux cas comprennent deux chauffeurs de taxi qui avaient eu des contacts avec des touristes chinois, ainsi qu'un couple thaïlandais récemment revenu du Japon et deux touristes chinois, selon Suwanchai Wattanayingcharoenchai, chef du département de contrôle des maladies. Une femme sud-coréenne de 42 ans a été testée positive au coronavirus après son retour de Thaïlande en Corée le 19 janvier. Cette dame est le premier cas de touriste touchée par le coronavirus en Thaïlande, et le deuxième cas de contamination sur le territoire thaïlandai...
Londres autorise la participation de Huawei à son réseau 5G
Europe, SCI/TECH

Londres autorise la participation de Huawei à son réseau 5G

Le gouvernement britannique a autorisé une participation limitée du géant chinois des télécoms Huawei au réseau 5G, ne prenant pas en compte les pressions de son allié américain. Le ministère du numérique a annoncé dans un communiqué que le Royaume-Uni autorisait l'accès d'équipementiers télécoms "à risque" - comme Huawei - à ses réseaux 5G, sans mentionner le nom du géant chinois. Huawei a rapidement réagit se disant "rassuré par la confirmation du gouvernement britannique que nous pouvons continuer à travailler avec nos clients afin de poursuivre le déploiement de la 5G", dans un communiqué. Cette décision du gouvernement britannique est intervenue après une réunion du Conseil de sécurité nationale, sous la présidence du Premier ministre, Boris Johnson. Ainsi, il a été décidé...
« Hong Kong dit non au rêve chinois »
Hong Kong, Tribunes - Analyses

« Hong Kong dit non au rêve chinois »

Par Project Syndicate, de Chris Patten - Au début de son roman satirique "China Dream", dont la couverture a été conçue par l'artiste dissidente Ai Weiwei, Ma Jian exprime sa gratitude à George Orwell, auteur de 1984 et Animal Farm. Orwell, dit-il, "a tout prédit". Ma Jian, dont le travail est interdit en Chine et qui vit en exil à Londres, réfléchit bien sûr aux avertissements de George Orwell sur la menace d’un avenir totalitaire dans lequel des dictatures laveraient le cerveau des gens. Aujourd’hui, dans la région chinoise du Xinjiang, le régime incarcère environ un million de Ouïgours musulmans dans des camps de «rééducation». Le livre de Ma Jian est visé par le Parti communiste chinois (PCC), qui, selon lui, a "emprisonné les esprits et brutalisé les corps du peuple chinois"...
Confirmation de l’arrestation d’un employé du Consulat britannique
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Confirmation de l’arrestation d’un employé du Consulat britannique

Le gouvernement chinois a confirmé ce 21 août le placement en détention d'un employé du consulat de Grande-Bretagne à Hong Kong, qui avait disparu depuis le 8 août. Lors d'un point presse, le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré que l'homme faisait l'objet d'un placement en détention de 15 jours à Shenzhen, pour avoir enfreint une loi sur la sécurité publique. Geng Shuang n'a pas donné de détail sur les accusations, ni sur une possible libération. Il a toutefois souligné qu'il était de nationalité hongkongaise, «c'est-à-dire chinoise». «Il s'agit donc entièrement d'une affaire intérieure chinoise», a déclaré le porte-parole. Le ministère britannique des Affaires étrangères s'était dit le 19 août «extrêmement préoccupé» par l'arrestation en Ch...
Arrestation d’un employé consulaire à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Arrestation d’un employé consulaire à Hong Kong

Un employé britannique a été arrêté à Hong Kong après son retour de Shenzhen où il était parti pour un rendez-vous d'affaires. Le ministère britannique des Affaires étrangères s'est dit «extrêmement préoccupé» par des informations sur l'arrestation en Chine d'un employé de son consulat à Hong Kong. «Nous sommes extrêmement préoccupés par des informations selon lesquelles un membre de notre équipe a été arrêté alors qu'il revenait à Hongkong de Shenzhen», a déclaré dans un communiqué un porte-parole du Foreign Office. «Nous apportons notre soutien à sa famille et nous cherchons davantage d'information auprès des autorités dans la province de Guangdong et à Hong Kong», ajoute le communiqué. Carrie Lam, cheffe de l'exécutif hongkongais, a annoncé le 20 août, la création d'une in...
Donald Trump mêle guerre commerciale et manifestation hongkongaise
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Donald Trump mêle guerre commerciale et manifestation hongkongaise

Un journaliste de l'Agence France Presse a assuré avoir vu des forces de l'ordre à quelques kilomètres de la frontière de Hong Kong, alors que le président américain Donald Trump a appelé Beijing à agir "avec humanité" face aux manifestations. "Pékin ne restera pas les bras croisés" si la situation devient "incontrôlable", a averti de son côté jeudi l'ambassadeur de Chine à Londres, Liu Xiaoming. https://www.chine-magazine.com/si-la-situation-degenere-beijing-ne-restera-pas-les-bras-croises/ Après deux mois de contestation à Hong Kong contre la cheffe de l'exécutif pro-Beijing, Carrie Lam, des hommes en treillis étaient rassemblés ce 15 août dans un stade de Shenzhen. Un reporter de l'AFP a également aperçudes camions ainsi que des blindés de transport de troupes. Les homm...
Si la situation dégénère, Beijing « ne restera pas les bras croisés »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Si la situation dégénère, Beijing « ne restera pas les bras croisés »

L'ambassadeur de Chine à Londres, Liu Xiaoming, a assuré que son gouvernement "ne restera pas les bras croisés" si la situation devient "incontrôlable" à Hong Kong, assurant que le pays a "assez de moyens et assez de puissance pour réprimer les troubles rapidement". "Si la situation continue à se détériorer et que les troubles deviennent incontrôlables par le gouvernement (de Hong Kong), alors le gouvernement central ne restera pas les bras croisés", a assuré Liu Xiaoming lors d'une conférence de presse à Londres. Cette déclaration intervient alors que des forces chinoises, appartenant apparemment à la police militaire, étaient rassemblées ce 15 août dans un stade de Shenzhen, ville située à la frontière du territoire hongkongais. Après deux mois de manifestations à Hong Kong e...
L’université de Beijing veut concurrencer Oxford
Education, Europe, MONDE

L’université de Beijing veut concurrencer Oxford

L'université de Beijing vient d'acheter un manoir du XIXème siècle près de la célèbre université britannique Oxford. Peiking University  a signé en février un accord avec l'Open University pour acheter le campus à Oxford. Le nouvel établissement est situé à proximité d'Oxford, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Londres. Le manoir de Foxcombe Hall et l'ensemble de la structure a coûté 8 millions de livres sterling (9,4 millions d'euros). "C'est la première fois qu'une université chinoise utilise ses propres fonds pour établir et gérer une école dans un pays étranger", s'est réjouit Hai Wen, président de la HSBC Business School. L'Université de Beijing "lancera en juin le recrutement du personnel et l'inscription des étudiants pour son campus britannique à Oxford", a annoncé ...