De notre partenaire Tinganews – Parmi les accords de coopération signés entre la Chine et le Burkina Faso le 12 juillet 2018 à Ouagadougou à la faveur du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, figure l’assistance technique aux centres de formation professionnelle.

Depuis lors, Son Excellence Li Jian, ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina a sans cesse rappelé que « la Chine attache depuis toujours une grande importance à la coopération dans le domaine de la formation ».

Ces propos sont aujourd’hui traduits dans les faits par l’équipe chinoise d’assistance technique de formation professionnelle au Burkina Faso, conduite par monsieur Zhao Debo. Elle organise actuellement une série de formations avancées de formateurs des centres et lycées d’enseignement technique et technologique à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou du 23 avril au 08 mai 2019.

Au total soixante (60) apprenants prennent part à ces formations soit 20 à Bobo et 40 à Ouaga. A Bobo, cette formation concerne deux filières à savoir l’électromécanique et la mécanique de précision et se déroule au centre de formation professionnelle industrielle (CFPI-B).

A Ouagadougou, elle se tient au centre régional de formation professionnelle de Ouagadougou (CRFP-O) sis à Dassasgho et porte sur les filières électricité bâtiment, mécanique auto, informatique, mécanique automobile et plomberie sanitaire.

Selon le Chef de la mission assistance technique chinoise, Zhao Debo, cette formation s’inscrit dans la consolidation de la coopération dans le domaine de la formation professionnelle entre nos deux pays et va consister à un renforcement des capacités et à une amélioration des compétences des formateurs des différents centres et lycées professionnels de formation technique et technologique du Burkina.

« C’est une contribution de notre pays à la réduction du chômage massif des jeunes, car si on leur dote de compétences techniques, ils pourront s’auto employer et employer d’autres jeunes« , a ajouté Zhao Debo.

A Ouagadougou, les 40 participants sont repartis en groupes de dix (10) dans quatre ( 04) ateliers selon leurs domaines spécifiques. La formation allie la théorie à la pratique ce qui réjouit bien les apprenants.

« Cette formation est la bienvenue car elle nous permettra d’acquérir de nouvelles techniques en vue de donner un encadrement technique adéquat aux élèves » a expliqué Guira Roland, chef d’équipe de l’atelier mécanique auto avant de rassurer, « les directeurs des différents centres de formation dont nous sommes issus vont constater un changement à notre retour ».

Dans cette dynamique, Zongo Mamadou de l’atelier informatique salue cet appui de la Chine qui offre l’occasion aux techniciens burkinabé d’approfondir leurs connaissances techniques et d’être en phase avec l’évolution actuelle.

Quant aux formateurs, ils disent être satisfaits du niveau des apprenants et de leur degré de participation d’où la satisfaction de Zhao Debo: « Je suis très satisfait de la tenue de cette formation qui se passe dans de bonnes conditions et participe au renforcement de l’amitié et à la promotion de la coopération tel que le veulent les autorités de nos deux pays. A la fin de la formation, nous ferons une évaluation pour nous assurer davantage du niveau d’acquisition de nos apprenants« , a-t-il précisé

Jérôme KABORE