mardi, juillet 16

Mécanisme de jumelage entre le CHU de Tengandogo et l’hôpital de l’Anhui adopté

De TingaNews, par Jérôme Kabore – Le 18 janvier 2021, s’est tenue simultanément à Beijing et Hefei en Chine et à Ouagadougou au Burkina Faso, une vidéoconférence sur le mécanisme du jumelage du CHU de Tengandogo et l’hôpital provincial du Anhui, premier hôpital affilié à l’université des sciences et technologies de Chine, basé à Hefei, province du Anhui.

Organisée par la Croix-Rouge chinoise pour discuter de la coopération médicale avec le CHU de Tengandogo, elle a connu la participation de Ferdinand Tiendrébeogo, Directeur Général du CHU de Tengandogo, de Liu Lianxin, Directeur Général du premier hôpital affilié à l’Université des sciences et technologies de Chine, de Liu Jun, Directeur Général Adjoint du premier hôpital affilié à l’Université des sciences et technologies de Chine, de Sun Qiyun, vice-président de la branche de la Croix-Rouge chinoise de la province du Anhui, de Wang Hongbo, chef de l’équipe médicale chinoise au Burkina Faso et de plusieurs personnalités représentant la République populaire de Chine et le Burkina Faso.

Sa tenue intervient après plusieurs jours de préparatifs intenses, et vise en général à mettre en œuvre le mécanisme de coopération entre des hôpitaux chinois et 30 hôpitaux africains, et en particulier à construire un pont solide entre les peuples chinois et burkinabè et approfondir les échanges et la coopération entre les deux pays dans le domaine de la santé.

Cette coopération entre le centre hospitalier universitaire de Tengandogo et l’hôpital provincial du Anhui s’inscrit dans la dynamique de la vision du président chinois Xi Jinping à en croire le représentant de la Croix rouge chinoise.

En effet, le 18 mai 2020, le président Xi Jinping a annoncé lors de la cérémonie d’ouverture de la 73e assemblée mondiale de la Santé tenue en vidéoconférence que « la Chine établira un mécanisme de coopération avec 30 hôpitaux africains, accélérera la construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies et aidera l’Afrique à améliorer ses capacités de prévention et de contrôle des maladies ».

Il a aussi annoncé, lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la Covid-19, l’accélération de la construction des hôpitaux d’amitié sino-africaines ainsi que la coopération avec les hôpitaux jumelés pour construire conjointement une communauté de santé Chine-Afrique pour tous.

Pour le Burkina Faso, cette promesse du Président Xi Jinping se réalise avec la tenue de cette videoconference qui consacre le mécanisme de jumelage du CHU de Tengandogo et l’hôpital provincial du Anhui, premier hôpital affilié à l’université des sciences et technologies de Chine, d’où la satisfaction de Ferdinand Tiendrébeogo, directeur général du CHU de Tengandogo.

Dans son allocution, il a magnifié l’excellence des relations entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine facilitée par les présidents Xi Jinping et Roch Marc Christian Kaboré et qui permet à deux hôpitaux chinois et burkinabé de bénéficier d’un jumelage coopération.

Après une large présentation du CHU de Tengandogo et des différents projets exécutés et en cours, le directeur général a exposé toutes les difficultés de sa structure hospitalière et déclaré à la partie chinoise que l’accompagnement du CHU de Tengandogo dans la mise en œuvre des projets évoqués lui permettra de répondre efficacement aux sollicitations des populations en matière de santé. Il a notamment exprimé le besoin d’accompagnement. dans les domaines de la Neuro vasculaire, la neuro-chirurgie, l’endoscopie digestive interventionnelle, la chirurgie hepatobiliaire, l’appui sur la grande brûlure, etc.

Sun Qiyun, vice-président de la branche de la Croix-Rouge chinoise de la province du Anhui a prêté une attentive aux doléances du directeur général du CHU de Tengandogo. Il lui a rassuré que la Chine contribuera au renforcement des capacités globales des hôpitaux burkinabè au moyen de partages d’expériences, de consultations à distances, d’échanges académiques, de la formation du personnel et de l’envoi des équipes anti-épidémiques et par la même occasion, approfondira et étendra la coopération sanitaire sino-africaine en vue de promouvoir l’amitié sino-africaine.

Pour lui, l’objet même de la présente vidéo conférence est de s’accorder principalement sur la feuille de route de mise en œuvre de la coopération entre les hôpitaux jumelés. Elle permettra de s’imprégner des besoins du CHU de Tengandogo et de parvenir à un consensus préliminaire pour la formulation conjointe des intentions du projet.

Dores et déjà, il a précisé que pour assurer à l’avenir un canal de communication stable, opportun et efficace entre les hôpitaux jumelés, le premier hôpital affilié à l’Université des sciences et technologies de Chine va également envoyer un perfusionniste et un chirurgien cardiaque qui sera aussi le chef de la quatrième équipe médicale chinoise.

De ses propos, on retient que la Chine accorde une importance capitale à la coopération et surtout au mécanisme de coopération des hôpitaux jumelés Chine-Afrique ce qui permet d’établir un lien entre la Chine et l’Afrique en aidant certainement la Chine et l’Afrique à se développer conjointement et à maintenir une vitalité à long terme.

A cet effet, il s’est réjoui de la coopération entre le CHU de Tengandogo et l’hôpital provincial du Anhui, premier hôpital affilié à l’université des sciences et technologies de Chine. Cet hôpital selon son directeur général adjoint, Liu Jun, est situé dans la ville de Hefei, province du Anhui en Chine. Auparavant, c’était l’hôpital chrétienne de Hefei. Il est fondé en 1898 et a une histoire de plus de 100 ans et est devenu aujourd’hui un hôpital polyclinique intégrant la recherche médicale, l’enseignement et la recherche scientifique.

L’hôpital se compose d’un hôpital-mère avec des démembrements spécialisés dans le traitement des maladies cérébrales, cardiovasculaires, des cancers, des maladies infectieuses, de stérilité avec la technologie de la procréation médicalement assistée et des maladies génétiques.

L’hôpital couvre une superficie de plus de 40 hectares, avec plus de 5 000 lits et 61 services médicaux cliniques. L’hôpital provincial du Anhui a été classé parmi les 100 meilleurs hôpitaux en Chine depuis de nombreuses années. Actuellement, cet hôpital s’efforce de devenir un hôpital de recherche offrant des services de première qualité aux patients et la priorité à l’humanisme. C’est un hôpital qui attache depuis longtemps une grande importance à la coopération et aux échanges internationaux.

Pour ce faire, monsieur Liu Jun a formulé le vœu que la coopération médicale entre le Burkina et la Chine inaugure un avenir meilleur. Il a invité les médecins chinois qui seront envoyés au Burkina à porter l’esprit de l’équipe médicale chinoise qui est de « sauver les mourants et soigner les blessés avec un amour grand et sans limite », accomplir leur devoir, maintenir toujours un sens élevé de la responsabilité et de la mission, faire tout ce qui est en leur pouvoir pour contribuer au développement des disciplines clé du CHU de Tengandogo ainsi qu’à la santé publique du Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *