Le gouvernement a dévoilé un plan ambitieux pour mettre en pla e ses propres normes pour les véhicules autonomes d’ici 2025, ce qui devraient générer de vastes opportunités d’investissement et transformer l’industrie automobile du pays, d’après des analystes cités par l’agence de presse, Xinhua.

Onze autorités ministérielles, dont la Commission nationale du développement et de la réforme et le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information, ont promulgué un document intitulé «Stratégie de développement des véhicules intelligents».

Selon ce plan directeur, l’ensemble de normes pour les véhicules autonomes couvrant des aspects tels que l’innovation technologique, les infrastructures, la législation, la supervision et la sécurité des réseaux, seront achevés d’ici 2025.

Ainsi, les autorités se sont fixées pour objectif de réaliser «une production à grande échelle de véhicules capables de conduire de manière autonome et conditionnelle et de commercialiser des véhicules hautement autonomes dans certaines circonstances» d’ici la fin de cette année 2020.

Il est également prévu de développer ds programmes de transports intelligents et de villes intelligentes.

Ainsi certaines régions du pays auront un accès complet au réseau sans fil LTE-V2X pour les véhicules, et le réseau sans fil de nouvelle génération pour les véhicules, le 5G-V2X, sera progressivement adopté dans certaines villes et autoroutes d’ici 2025.

Le plan prévoit aussi la construction d’un ensemble complet et solide de normes pour les véhicules autonomes entre 2035 et 2050. Avec cette nouvelle stratégie, la Chine pouvait devenir le plus grand marché mondial de véhicules autonomes, a expliqué la société de conseil Mckinsey.

A lire aussi: Tapis rouge à Beijing pour les voitures autonomes

Cette dernière a estimé que ces véhicules intelligents pourraient représenter jusqu’à 66% des passagers-kilomètres parcourus en 2040, générant des revenus de marché de 1 100 milliards de dollars (990 mds €) provenant des services de mobilité et de 900 milliards de dollars (810 mds €) provenant des ventes de véhicules autonomes d’ici cette année.

Selon Mckinsey, en termes unitaires, cela signifie que les véhicules autonomes représenteront un peu plus de 40% des ventes de véhicules neufs en 2040 et 12% de la base installée de véhicules.

Image de Une : Modèle test de voiture munie de la conduite autonome de Baidu