Dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus (COVID-19), les fédérations de femmes à tous les niveaux de la province du Yunnan, ont récemment ouvert plusieurs nouvelles hotlines pour fournir des consultations psychologiques aux femmes et aux enfants.

Le 30 janvier, la fédération a recruté cinq bénévoles expérimentés pour former une équipe d’assistance psychologique. Le lendemain, cinq lignes directes ont été lancées pour fournir des services de conseil 24h/24.

« Beaucoup de gens demandent de l’aide par anxiété et par peur. Nous leur prodiguons des conseils psychologiques individuels et les aidons en fonction de leur état », a expliqué un expert de l’équipe.

Au 20 février, cinq lignes directes avaient fourni des services à 26 personnes. Le but est de venir en aide aux femmes et aux mineurs, souhaitant se confier sur les difficultés du confinement, de la situation sanitaire, et plus encore.

Les fédérations féminines du Yunnan ont également fait jouer pleinement la hotline « 12338« , une hotline de protection des droits des femmes lancée par la Fédération des femmes de Chine.

La hotline fournit des conseils sur l’interprétation des politiques, la protection des droits légaux, le mariage, les conflits familiaux et la santé mentale.

« Toutes les lignes directes devraient servir de connexion entre les femmes et les fédérations de femmes, devenant un réseau de services protégeant les droits légaux en ligne et hors ligne », a déclaré He Hongmei, présidente de la Fédération des femmes du Yunnan.

Du 31 janvier au 18 février, les fédérations de femmes au-dessus du niveau du comté de la province ont reçu 141 appels pour obtenir de l’aide dans la médiation des conflits conjugaux et familiaux via la hotline.

La fédération provinciale du Yunnan a également publié des livres électroniques sur les questions juridiques dans le cadre de la lutte contre la prévention des épidémies et des guides sur l’assistance psychologique par le biais des groupes WeChat, fournissant une assistance aux fédérations locales de femmes en matière de prévention et de contrôle des épidémies.

Il a également demandé aux fédérations féminines locales – par le biais de groupes WeChat – d’exploiter des lignes d’assistance téléphonique pour une assistance psychologique, de donner des conférences en ligne et de discuter des problèmes de santé mentale pour soulager le stress des femmes et des membres de leur famille.

Du 31 janvier au 18 février, les fédérations de femmes au-dessus du niveau du comté dans la province ont créé 112 équipes qui ont fourni des conseils psychologiques à 523 femmes.

Les responsables des fédérations de femmes et des bénévoles de toute la province ont en outre pleinement utilisé Internet et WeChat pour faire connaître les connaissances en matière de prévention des épidémies et sensibiliser les gens à la santé et à la prévention des maladies infectieuses afin d’améliorer leur conscience de l’autoprotection et de soulager leur anxiété.