« La Chine attache une grande importance à la lutte contre les changements climatiques et elle est prête à travailler avec la communauté internationale pour promouvoir la gouvernance climatique mondiale », a indiqué mardi la délégation chinoise lors de la 27e Conférence des Parties (COP27), qui se déroule actuellement dans la ville côtière de Charm El-Cheikh en Égypte.

La délégation a fait remarquer que « la Chine avait économisé un total de 1,4 milliard de tonnes d’équivalent charbon (TEC) au cours de la dernière décennie ».

«Les changements climatiques constituent un défi commun auquel est confrontée l’ensemble de l’humanité. La Chine attache une grande importance à cette question et elle a mis en œuvre une stratégie nationale pour répondre de manière active aux changements climatiques et poursuivre sans relâche une voie de développement verte et bas carbone», a déclaré Zhao Yingmin, le vice-ministre de l’Écologie et de l’environnement menant la délégation chinoise, à l’occasion d’une réunion en marge de la COP27.

Afin d’accomplir ses objectifs de pic des émissions de carbone et de neutralité carbone, la Chine a décidé d’instaurer un groupe de travail spécial et émis des plans d’action pour les domaines clés, incluant l’énergie, l’industrie et le transport.

La délégation chinoise a en outre établi un système de mesures «1+N» de pic des émissions et de neutralité carbone, a noté Zhao Yingmin.

Ce dernier a indiqué qu’au cours de la dernière décennie, les 3% de croissance de la consommation énergétique annuelle de la Chine ont soutenu un taux de croissance économique moyen de 6,6%.

De plus, les émissions de dioxyde de carbone par unité de PIB ont diminué d’environ 34,4%, la consommation énergétique par unité de PIB a diminué de 26,4% et la Chine a accompli des économies cumulées de 1,4 milliard de TEC.

«La Chine considère le marché du carbone comme un outil important pour la politique climatique et elle promeut activement la mise en place d’un marché national d’échange des quotas d’émission de carbone», a-t-il précisé.

Le vice-ministre a indiqué que le marché national chinois du carbone avait officiellement été lancé en ligne le 16 juillet 2021, couvrant 4,5 milliards de tonnes d’émissions annuelles de gaz à effet de serre, faisant de lui le plus grand marché du carbone au monde. Ce marché a dans son ensemble opéré de manière stable et ordonnée au cours de l’année écoulée.

Sebartian Eckardt, un gestionnaire spécialisé de la Banque mondiale pour la région de l’Asie de l’Est et de la région Pacifique, a déclaré à l’agence de presse Xinhua, que durant cette réunion, « les défis pour accomplir ces objectifs étaient réellement sans précédent, mais que ceux-ci apporteraient également de nouvelles opportunités ».

D’autres spécialistes participants à cette réunion ont estimé que la Chine jouerait un rôle important dans la gouvernance mondiale sur le changement climatique.

«La Chine a maintenu une bonne communication et coopération avec les Nations unies et les institutions financières internationales, afin de répondre de manière active aux changements climatiques», a souligné Zhao Yingmin, à l’agence Xinhua.

Selon lui, « la Chine est prête à travailler avec la communauté internationale pour promouvoir la mise en œuvre globale, équilibrée et effective de l’Accord de Paris, mais aussi pour apporter de façon continue son expérience et ses solutions dans l’édification d’un système de gouvernance mondiale juste et raisonnable pour les changements climatiques avec une coopération gagnant-gagnant ».