La pandémie de coronavirus pèse sur le nombre d’offre d’emploi dans le pays pour les nouveaux diplômés, qui recherchent un emploi.

Cette situation s’aggrave, au fur et à mesure de la reprise de l’activité économique, poussant le gouvernement a trouver rapidement des solutions, afin d’éviter un chômage de masse et un soulèvement social.

En effet, la pression est forte sur les responsables du PCC, qui considèrent qu’un emploi stable est essentiel au maintien de l’ordre économique et social.

Près de 9 millions d’étudiants devraient obtenir leur diplôme cette année, il s’agit de la plus grande promotion du pays en une décennie environ. D’autant que ces derniers entreront sur l’un des marchés du travail les plus difficiles de l’histoire récente de Chine.

En effet, même avant la pandémie, le ralentissement économique créait déjà moins d’emplois pour les cadres et les personnes diplômées.

L’impact du coronavirus, et les vastes blocages et suspensions de production qui ont été mis en place pour le contenir, ont conduit le taux d’emploi urbain du pays à un niveau record de 6,2% en février – au-dessus du taux officiel de 5% qui est resté à peu près constant. au fil des ans, malgré les hauts et les bas de l’économie.

Interrogée par le Financial Times, Iris Pang, économiste en chef à ING Bank NV à Hong Kong, a expliqué que le taux de chômage pourrait atteindre jusqu’à 10% d’ici la fin de l’année, mais les gouvernements locaux devraient probablement intervenir pour stimuler la crise et l’empêcher de s’aggraver.

Conscient de la situation, le ministère de l’Éducation a mit en place une plate-forme officielle de recrutement en ligne, ayant permit à plus de 1,1 million de diplômés des universités de s’y inscrire.

« La plate-forme « 24365 », lancée par le ministère en février, a fourni plus de 7 millions de postes à ce jour et a reçu plus de 11 millions de demandes », a déclaré Wang Hui, un fonctionnaire du ministère. Ce dernier a indiqué que des mesures comme la signature de contrats de travail en ligne et des campagnes de recrutement en ligne ont également été introduites.

En moyenne, plus de 2.000 campagnes de recrutement en ligne ont été organisées chaque jour par les universités et les autorités locales, selon Wang Hui. De plus, le ministère s’est également engagé à aider les universités à organiser des salons de l’emploi sur le campus lorsque les universités rouvriront.