Fitch a indiqué maintenir la note longue de la Chine à « A+ » et confirmer aussi sa perspective « stable ». De son côté, Bloomberg a assuré que l’économie chinoise connaîtra une croissance de 2,5% cette année.

L’agence de notation Fitch a indiqué ce 28 juillet maintenir la note longue de la Chine à « A+ » et confirmer aussi sa perspective « stable », considérant que la deuxième puissance économique mondiale connaissait un rétablissement « remarquable » après le déclin au premier semestre causé par la crise sanitaire du coronavirus.

L’agence de notation dit aussi anticiper une croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine de 2,7% pour l’ensemble de l’année. De son côté, l’agence de presse économique, Bloomberg, a assuré que l’économie de la Chine connaîtra une croissance de 2,5% cette année.

Citant UBS Group AG, le rapport de Bloomberg News, a indiqué avoir augmenté ses prévisions de croissance de la Chine de 1,5% en raison de la reprise de la consommation intérieure et d’investissements forts.

L’économie chinoise connaîtra un taux de croissance de 5,5% ce trimestre en glissement annuel et de 6% au quatrième trimestre 2020, a prévu Bloomberg, citant notamment l’économiste en chef de la Banque en Chine, Wang Tao.

« La vigueur surprenante des exportations chinoises au deuxième trimestre a incité les économistes à augmenter leurs estimations pour le commerce sur le reste de l’année. Ils ont également révisé à la hausse la prévision d’inflation à 2,5% pour 2020, contre une prévision de 2,4% auparavant », selon le rapport.

D’ailleurs, le secteur de l’immobilier devrait faire preuve de plus de résilience, grâce à la reprise économique chinoise et aux effets de l’assouplissement du crédit, selon les rapporteurs de Bloomberg.

Citant une enquête menée auprès de 67 économistes, Bloomberg a déclaré dans un autre rapport récent que la croissance de la Chine durant le trimestre en cours serait de 5,2% en glissement annuel, contre 3,2% au deuxième trimestre.

De son côté, l’institution Oxford Economics a également amélioré sa prévision de croissance de la Chine sur l’ensemble de l’année à 2,5%, contre 2%, en raison d’un fort rebond au deuxième trimestre.

En effet, la consommation intérieure a repris, et les investissements ont connu un fort rebond. Raisons pour lesquelles, la banque suisse UBS a revu à la hausse leurs prévisions sur la croissance économique chinoise pour 2020. UBS avait initialement tablé sur un taux de croissance de 1,5% pour la Chine.