Dans un communiqué de presse, en réaction à la rupture des relations diplomatiques entre Taïwan et Kiribati, le ministre des Affaires étrangères, Joseph Wu, a assuré que «le gouvernement réitère que la République de Chine (Taiwan) est un Etat démocratique, indépendant et souverain».

«A travers l’élection libre de leur chef d’Etat et de leurs parlementaires, les Taïwanais démontrent leur souveraineté. Taiwan n’est pas une province de la république populaire de Chine, et la république populaire de Chine n’a jamais gouverné Taiwan, pas même un seul jour. Ce fait objectif ne peut être modifié par l’intimidation à laquelle la Chine se livre envers Taiwan. Au contraire, la pression internationale pratiquée par la Chine ne fait que consolider la détermination des Taïwanais à ne jamais capituler face au gouvernement chinois», a indiqué le ministère.

«Il est absolument évident que le gouvernement chinois, en créant ces incidents diplomatiques, cherche à manipuler l’opinion publique taïwanaise, à influencer les prochaines élections présidentielle et législatives de Taiwan, et à saper ses processus démocratiques. Taiwan exhorte les pays démocratiques à condamner ensemble les actions du gouvernement chinois dans les termes les plus forts et à garder à l’esprit que le but du gouvernement autoritaire de la Chine est de détruire les systèmes démocratiques et de diffuser graduellement sa forme d’autoritarisme», a ajouté le communiqué.

«Taiwan est sur la ligne de front de la démocratie ; Taiwan défendra fermement sa ligne défensive et renforcera ses institutions démocratiques. Taiwan ne laissera jamais la Chine influencer les résultats de ses élections et ne permettra pas à la république populaire de Chine de décider de l’avenir du peuple taïwanais», conclut le ministère.